Venezuela: une «marche anti-impérialiste» contre l’ingérence américaine

Au Venezuela, les militants chavistes ont défilé contre le président américain Donald Trump et ses menaces d’intervention militaire. Nicolas Maduro, le chef d’Etat vénézuélien, prépare déjà des exercices militaires de défense.

Avec des slogans politiques au rythme de la salsa et des affiches contre le président américain Donald Trump, des milliers de manifestants en chemise rouge ont défilé au Venezuela le 14 août 2017.

Cette « marche anti-impérialiste » avait été organisée pour s’opposer aux menaces d’intervention militaire américaine dans le pays. Le président vénézuélien Nicolas Maduro a ordonné aux forces armées de se préparer pour ce scénario.

« J’ai donné l’ordre à l’état-major des forces armées bolivariennes d’initier des exercices civils et militaires au niveau national pour la défense armée de la patrie vénézuélienne qui se feront le 26 et 27 août dans tout le territoire », a-t-il déclaré.

L’opposition en ligne de mire

Plus réelle que la menace militaire des Etats-Unis, il y a l’action dirigée contre les dirigeants de l’opposition, qualifiés par Nicolas Maduro de « traîtres à la patrie ».

Le président a ordonné à la commission de la vérité de la nouvelle Assemblée constituante d’ouvrir un procès contre eux. Ils seraient accusés d’avoir demandé l’intervention américaine au Venezuela.

Source: RFI

Pin It on Pinterest