UE: décès du président du Parlement européen, l’Italien David Sassoli

Le président du Parlement européen est mort, l’annonce a été faite cette nuit. En poste depuis 2019, l’Italien David Sassoli avait 65 ans. Il était hospitalisé depuis le 26 décembre à cause d’une insuffisance immunitaire grave. Depuis l’élection des députés européens au suffrage universel direct en 1979, c’est la première fois qu’un président du Parlement meurt en exercice. L’émotion est grande en Italie.

Le président du Parlement européen, le social-démocrate Italien David Sassoli, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Italie, à l’âge de 65 ans, a indiqué son porte-parole. « David Sassoli est décédé le 11 janvier à 1h15 du matin au CRO (centre de référence d’oncologie) d’Aviano, Italie, où il était hospitalisé » depuis fin décembre, a annoncé sur Twitter Roberto Cuillo, le porte-parole de David Sassoli.

Du journalisme à la politique
Les Italiens découvrent David Sassoli sur leurs écrans de télévision au début des années 90, mais cet ancien journaliste de presse écrite -,né en 1956 à Florence- acquiert surtout sa notoriété lorsqu’il devient le présentateur du journal de la mi-journée, la Rai, puis du 20 heures. Il est une référence de l’information nationale. Quelques années plus tard, en 2009, il quitte la télévision lorsqu’il est élu au Parlement européen, sous les couleurs du PD le Partido Democratico. Il deviendra ensuite président du Parlement en juillet 2019 -deuxième président italien de l’institution- pour le compte du groupe socialiste.

David Sassoli voulait couper les fonds européens aux populistes, défendre coûte que coûte les valeurs de l’Union, la démocratie parlementaire, la liberté de conscience, les droits des femmes… Grand défenseur de la social-démocratie il s’engageait personnellement, comme pour la défense de l’opposant russe Alexeï Navalny, ce qui lui a d’ailleurs valu d’être sur la liste noire de Moscou.

Mais son mandat a été largement plombé par la pandémie et les hémicycles de Strasbourg et Bruxelles sont d’ailleurs en partie toujours en fonctionnement hybride, avec certains députés entre présentiel et virtuel pour les sessions. David Sassoli a lui-même été longtemps malade, parce qu’après une leucémie il a souffert cet automne d’une pneumonie. Il avait dû interrompre ses fonctions et son mandat à la tête du Parlement européen devait, de toutes façons, prendre fin ce mois-ci. Sa succession sera décidée la semaine prochaine.

Depuis les petites heures de la nuit et ce mardi matin, les hommages affluent de toute l’Europe, pour louer les qualités humaines de David Sassoli, unanimement loué pour sa gentillesse et par certains pour sa poigne à la présidence des débats de l’hémicycle européen… De Bruxelles à Paris ou à Rome, les commentaires des acteurs de la vie européenne sont unanimes : l’Union européenne a perdu avec David Sassoli un humaniste et un Européen passionné.

Source: RFI

Pin It on Pinterest