Technologies: le 1er smartphone et ordinateur made in Côte d’Ivoire dévoilé

Le premier smartphone et ordinateur desktop made in Côte d’Ivoire, assemblés au Vitib, zone franche de la biotechnologie, ont été remis mardi au ministre ivoirien de l’Économie numérique, des télécommunications et de l’innovation, Roger Adom.

Ces deux appareils ont été fabriqués dans une chaîne d’assemblage gérée par l’entreprise CERCO Côte d’Ivoire. L’unité de production, conçue en partenariat avec le Vitib, a une capacité de 4.000 unités par jour.

L’usine peut assembler tous types de matériels électroniques et informatiques, entre autres, les lampes LED, des ordinateurs portables, des smartphones, des caméras, des robots ou encore des écrans.

« On l’a rêvé, ils l’ont réalisé », a déclaré le ministre ivoirien de l’Économie numérique, des télécommunications et de l’innovation, qui s’est dit « heureux et fier de cette belle innovation », avant d’ajouter qu’il les offrirait au chef de l’Etat.

Ce pas est un élan de la Côte d’Ivoire qui veut « être une vitrine de l’innovation technologique » et il montre que le sol ivoirien est un « vrai pays du digital », s’est félicité M. Roger Adom, se disant « persuadé » que le groupe va faire de belles choses.

Le directeur général du Vitib, Philippe Pango, a relevé que l’entreprise a certifié ses processus de fabrication auprès de Intel et Microsoft, ce qui augure la qualité des matériels produits; l’objectif étant de réaliser la vision du gouvernement: « un citoyen un ordinateur ».

Dr. Alain Capo Chichi, PDG du groupe, a indiqué que la première différence avec les autres smartphones est en termes de coût et accessibilité du fait que le citoyen peut demander des services en Baoulé ou en Malinké (Dioula), deux langues locales, et intégrer des applications.

Les gens peuvent avec des fonctionnalités « commander le téléphone à travers un système de reconnaissance vocal, de synthèse vocal (…) l’idée est que je commande mon téléphone et dans une super application, je peux acheter un produit », a-t-il expliqué.

« On a créé ce qu’ on appelle un agent intelligent, et c’est l’une des premières fois que ça se fait dans le monde », a-t-il poursuivi, assurant ne pas avoir de doute que le groupe va « impacter positivement la sous-région et l’Afrique ».

Dans le cadre d’un accord de prêt avec Exim Bank de l’Inde, d’un montant de 20 millions de dollars USD, l’Etat de Côte d’Ivoire a financé et réalisé six projets technologiques, au nombre desquels figure une usine d’assemblage et de montage d’ordinateurs.

La mise en oeuvre de ce projet a été piloté par le Comité de pilotage de la Zone franche de la biotechnologie, des technologies de l’information et de la communication (Zbtic), organe mis en place par arrêté conjoint des tutelles techniques et financières de Vitib.

L’inauguration de cette chaîne d’assemblage des matériels informatiques est prévue fin juillet 2021.

Source: APA

Pin It on Pinterest