PSG-Toulouse (6-2), l’antisèche : Neymar est injouable… Le PSG aussi

LIGUE 1 – Neymar a éclaboussé de tout son talent la victoire du PSG sur Toulouse (6-2) dimanche soir, en clôture de la 3e journée. Aussi spectaculaire qu’efficace, le Brésilien est irrésistible. Et il rend Paris irrésistible. Notre antisèche.

Le jeu : Paris allait beaucoup trop vite

Toulouse est venu avec un bloc très replié, a marqué sur son premier contre, y a vaguement cru… Mais l’équipe de Pascal Dupraz n’a jamais pu empêcher Paris d’approcher de son but. Les Parisiens allaient beaucoup trop vite. Neymar allait beaucoup trop vite. Porté par son génie brésilien, le PSG a multiplié les occasions, les tirs (23 à 6) et concrétisé le plus logiquement du monde cette domination au tableau d’affichage. Même à dix, il a toujours gardé cet état d’esprit totalement tourné vers l’offensive. La preuve : Paris a inscrit quatre buts en infériorité numérique. Un show irrésistible, bouclé par un exploit génial de Neymar, la cerise sur le gâteau pour sa première au Parc de Princes.

Les joueurs : Neymar l’enchanteur

Il n’y pas de mots pour décrire la performance de Neymar. Il a enchanté le Parc, mais bien plus. Directement impliqué sur cinq des six buts de son équipe (et indirectement sur le sixième), il a combiné efficacité et spectacle comme personne, régalant le Parc de gestes techniques les plus insensés avec une justesse de jeu remarquable. Il faut bien parler des autres, quand même, alors citons Adrien Rabiot, décisif pour permettre à Paris de prendre l’avantage en première période après l’ouverture du score toulousaine. Difficile de sortir une individualité à Toulouse dans ce contexte. S’il faut en retenir une, c’est Max-Alain Gradel, buteur pour sa première avant le début du show Neymar.

Le facteur X : L’arbitrage, ce n’était pas ça mais…

Amaury Delerue n’était vraiment pas dans un grand soir. Avec des hors-jeu sifflés à tort, une expulsion très sévère de Marco Verratti, un penalty qui ne l’était pas moins accordé à Neymar… L’arbitre de ce PSG-Toulouse est passé à côté de son match. Ça fait partie du jeu… et cela n’a pas gâché le spectacle. Au contraire même. Si ce match est devenu complètement fou, c’est aussi parce que M. Delerue a pris ces décisions… même si elles étaient mauvaises.

La stat : 118

C’est le nombre de ballons touchés par Neymar. Personne n’a eu autant le cuir dans les pieds. Ce que le Brésilien en fait ? Il a disputé 34 duels, subi 8 fautes, adressé 57 passes dans le camp adverse, créé 7 occasions de but, délivré 6 tirs dont 3 cadrés, inscrit 2 buts, délivré 2 passes décisives, touché une fois le poteau et une fois la transversale. Un match d’extra-terrestre.

La question : Le PSG est-il intouchable en Ligue 1 avec Neymar ?

Pascal Dupraz a eu quelques mots durs pour ses joueurs après le match. Notamment ceux qui sont entrés en cours de jeu. Peut-être que le TFC n’a pas su être aussi guerrier que quand il a affronté le PSG la saison passée. Qu’il n’a pas su mettre tous les ingrédients pour réussir le même exploit, préserver son but inviolé face aux Parisiens, ce que les Toulousains avaient fait à l’aller comme au retour en 2016-17. Peut-être aussi que Neymar a tout changé. C’est sûr d’ailleurs.

Paris a un tout autre visage. Sur le terrain, les Parisiens sont beaucoup plus mobiles. Et leur jeu moins stéréotypé. Il y a tant de vitesse, de créativité, de qualité individuelle que ce PSG en devient injouable pour n’importe quelle équipe de Ligue 1. Ce qu’il n’était plus la saison passée. La réception de Toulouse avait valeur de test dans cette optique. Elle a permis de vérifier à quel point le PSG était totalement différent avec Neymar. Il est irrésistible. Comme son joyau brésilien.

Source: Eurosport

Pin It on Pinterest