Médicaments génériques : Amadou Gon lance la construction d’une usine de 60 milliards F CFA

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a procédé mercredi à la pose de la première pierre des travaux de l’usine de production de médicaments génériques « pharma 5 Africa », d’un coût de 60 milliards F CFA à la zone industrielle PK24.

Le lancement des travaux de construction de cette usine confirme les ambitions africaines du Groupe pharma 5 et la volonté du Gouvernement ivoirien de rendre accessible les soins de santé à toute la population et souligne davantage l’excellence des relations d’amitié, de solidarité et de coopération qui lie le Maroc et la Côte d’Ivoire.

Très satisfait de cette implantation de l’usine « pharma 5 Africa » en terre ivoirienne, le chef du Gouvernement, Amadou Gon Coulibaly a précisé que ce projet permettra aux populations de bénéficier de médicaments à moindre coûts et accessible à toutes les couches sociales.

Le Premier ministre a réaffirmé que le domaine de la santé est au cœur des priorités du Gouvernement qui ne cesse d’accroitre chaque année les grands investissements dans le secteur.

La Directrice générale du groupe Pharma 5, Myriam Lahlou Filali a promis que cette usine sera opérationnelle dès le premier trimestre de l’année 2019 avec une capacité de production de 100 000 comprimés et 10 millions de sachets par an. « Nous sommes fiers aujourd’hui de donner le coup d’envoi effectif pour la construction de ’Pharma 5 africa’, notre première unité de production en dehors du Maroc », a-t-elle indiqué.

Cette usine qui se veut un modèle sur le continent africain, à la pointe de la technologie et aux standards de qualité internationaux les plus stricts, selon les responsables, produira des formes sèches dans cinq principales aires pharmaceutiques à savoir virologie, l’infectiologie, la gynécologie, parasitologie et l’antalgie.

Prenant la parole, Dr Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a exprimé toute sa joie pour cette usine qui viendra à coup sûr réduire le coût des médicaments pour le bonheur des populations ivoiriennes.

Selon elle, en Côte d’Ivoire, le paysage du secteur pharmaceutique est constitué d’une centrale d’achat qui est la nouvelle pharmacie de la santé publique, de quatre grossistes répartiteurs, 850 opérateurs privés de pharmacie, 542 dépôts de pharmacie et huit unités de production de médicaments dont quatre en production actuellement.

Source: AIP

Pin It on Pinterest