Mali: la Minusma visée par deux attaques meurtrières

La mission des Nations unies au Mali a été visée par deux attaques lundi 14 août. La première a eu lieu dans le centre du pays, à Douentza, la seconde au nord-ouest, à Tombouctou.

Au nord-ouest du pays, les présumés terroristes (quatre à six, selon les sources) ont été un moment transporté dans un véhicule. Munis de grenades et d’armes de guerre, ils ont effectué le reste du trajet à pied. Dès leur arrivée devant la base locale des casques bleus à Tombouctou, ils ont ouvert le feu sur les agents de sécurité d’une société privée qui travaille pour la mission de l’ONU au Mali (Minusma). Six agents de sécurité ont été tués.

Au moins deux des assaillants ont même pu pénétrer à l’intérieur du camp de la Minusma pour faire usage de leurs armes. Ils ont finalement été tués par des casques bleus. Dans les rangs de ces derniers, on compte des blessés, dont un grièvement. Les forces armées maliennes sont également intervenues pour neutraliser les autres terroristes.

Deux morts dans la région de Mopti

Un peu plus tôt dans la journée de ce lundi, au centre du Mali, dans la localité de Douentza, le QG local de la mission de l’ONU a été attaqué, toujours par de présumés jihadistes. Sur place, deux victimes, un casque bleu et un militaire malien.

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a condamné ces attaques.

Ces événements surviennent au lendemain de l’attaque terroriste survenue dans la capitale du Burkina Faso. Pour marquer sa solidarité avec le peuple burkinabè, le président Ibrahim Boubacar Keïta se rend ce mardi à Ouagadougou.

Source: RFI

Pin It on Pinterest