La Guinée Équatoriale réagit au procès des  »biens mal acquis »

Le représentant permanent de la Guinée Équatoriale près l’ONU a animé lundi une conférence de presse au siège l’Organisation à New York.

L’ambassadeur Anatolio Ndong Mba dénonce ce qu’il appelle « un montage d’Amnesty International avec la complicité de certains opérateurs économiques français contre son pays ».

Il fait allusion au verdict du procès des  »biens mal acquis » prononcé en juillet dernier par la justice française à l’encontre du Vice-président équato-guinéen Teodorin Obiang.

Teodorin Obiang a été condamné à trois ans de prison, 30 millions d’euros d’amende et la confiscation de ses biens évalués à plus de 150 millions d’euros.

Selon le diplomate équato-guinéen  »le tribunal correctionnel français n’est pas qualifié pour prononcer un tel jugement notamment à l’encontre du vice-président d’un Etat souverain ».

Il appelle par ailleurs la communauté internationale à être vigilante quant aux éventuelles tournures que pourrait prendre  »cette tentative de déstabilisation » du régime en place dans son pays.

Source: BBC Afrique

Pin It on Pinterest