La CEDEAO sanctionne 150 personnalités maliennes

150 personnalités maliennes ont été sanctionnées par la CEDEAO. Les sanctions individuelles de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) comprennent le gel de leurs avoirs financiers, et une interdiction de voyager au sein de la zone.

Parmi les personnes visées par l’organisation, figure le Premier ministre Choguel Maïga ainsi que la quasi-totalité du gouvernement. Grand absents, le président de transition et chef de la junte le colonel Assimi Goïta, ainsi que le ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Diop.

Aucune explication officielle n’explique leur absence. Plusieurs sources affirment qu’ils auraient été écartés afin de permettre aux autorités de transition d’être présents lors des rencontres de la CEDEAO, mais également pour maintenir le dialogue entre les deux camps.

Ces sanctions, qui sont également étendues aux membres de leur famille proche, ont été décidées par l’organisation au début du mois de novembre, afin de sanctionner les responsables de la crise profonde qui secoue le pays après les coups d’état, retardant les élections prévues en février 2022.

Dans son communiqué, la CEDEAO constate « l’absence de progrès dans la préparation des élections », notamment d’un calendrier détaillé. Elle considère que le non-respect de la date prévue est « constitutif de la remise en cause des fondements essentiels » de l’organisation.

Source: AfricaNews

Pin It on Pinterest