Intempéries au Japon: les chances de retrouver des survivants s’amenuisent

Le bilan des intempéries s’est encore alourdi au Japon où le gouvernement a annoncé ce mardi 10 juillet qu’au moins 141 personnes avaient perdu la vie dans l’ouest du pays. Les recherches continuent mais les chances de retrouver des survivants s’amoindrissent d’heure en heure d’autant que les secouristes doivent faire face à une chaleur écrasante.

Les inondations et coulées de boue provoquées par de très violentes précipitations dans l’ouest du Japon ont tué au moins 141 personnes, a annoncé ce mardi 10 juillet le gouvernement.

Au moins dix autres sont officiellement portées disparues, a précisé Yoshihide Suga, le porte-parole de l’exécutif, tandis que les médias donnaient un total bien supérieur. « Les 75 000 policiers, pompiers, soldats des Forces d’autodéfense [appellation de l’armée japonaise, ndlr] et garde-côtes font de leur mieux » pour porter secours aux sinistrés, a souligné Yoshihide Suga.

Les recherches et travaux de nettoyage se poursuivent désormais sous un soleil de plomb, avec une température de 35°C prévue à l’ombre, « et ce temps ensoleillé devrait durer une semaine au moins », a ajouté Yoshihide Suga, demandant une « grande vigilance » face au risque d’insolation et de coup de chaleur, ainsi qu’aux possibles nouveaux glissements de terrain.

« Habituellement, à cette époque de l’année, c’est la saison des pluies au Japon, mais là nous avons atteint un niveau exceptionnel. Nous le mesurons à la quantité de dégâts que nous voyons. Il y a encore des personnes qui vivent dans des zones reculées, la plupart sont des personnes âgées qui n’ont pas eu le temps de partir de leurs maisons et sont maintenant bloquées à l’intérieur », explique à RFI Takehiro Hozumi, le directeur du programme d’une association japonaise d’aide aux victimes à Tokyo.

Les trombes d’eau qui se sont abattues sur plusieurs provinces de l’ouest du Japon dans la deuxième moitié de la semaine passée ont engendré la plus grave catastrophe liée aux pluies dans l’archipel depuis plus de 30 ans.

Source: RFI

Pin It on Pinterest