Immigration : « Il faut retourner dans son pays », explique Macron

Lors du lancement de la 33e campagne hivernale des Restos du cœur, Emmanuel Macron a eu une petite phrase qui provoque la polémique.

Mardi, Emmanuel Macron était dans le 10e arrondissement de Paris pour assister au lancement de la 33e campagne hivernale des Restos du cœur. À la sortie du centre de distribution de la Grange-aux-Belles, le président de la République est interpellé par une femme, qui se présente comme une Marocaine, sur sa politique concernant le droit d’asile. Sur les images diffusées par CNews, Emmanuel Macron lui répond de manière très ferme. « Si vous n’êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays », lui explique-t-il.

« On prend notre part, mais on ne peut pas prendre toute la misère du monde, comme disait Michel Rocard », détaille le chef de l’État. Emmanuel Macron dit à la femme qui lui explique que ses parents malades se trouvent en France qu’il souhaite que la France « protège tous les gens qui relèvent de l’asile, qui ne sont pas en sécurité chez eux ». « Mais après, on ne peut pas accueillir tous les gens qui viennent sur des visas ou de commerce ou d’étudiant ou qui restent après. Donc, après, il faut retourner dans son pays. Si vous n’êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays. Et au Maroc, vous n’êtes pas en danger. »

« Mauvais symbole »
Des propos, dans le contexte de lancement de la campagne 2017-2018 de l’association qui vient en aide aux plus démunis, qui passent mal. Sur RTL, l’ancienne ministre Aurélie Filippetti dénonce un « mauvais symbole ». « On voit qu’il a toujours un double discours. À la fois dans les instances européennes, il dit il faut accueillir plus de réfugiés et en même temps quand il se trouve face à une dame qui est aux Restos du cœur, donc qui est dans la misère et qui a du mal à avoir des papiers alors qu’elle souhaite vraiment les obtenir. Il est dans la fermeture et le manque d’empathie. »

Source: Le Point

Pin It on Pinterest