FPI: Des militants veulent réconcilier Affi et Sangaré

Plusieurs militants du Front populaire ivoirien (Fpi) ont pris part samedi, à un meeting de mobilisation et de réconciliation, sur l’aire de jeu du Terminus 47, à Yopougon Sogefia. C’est une initiative du comité des communicateurs pour l’unité au Fpi (Cu-Fpi), composé de jeunes cyber-activistes des deux tendances de l’ancien parti au pouvoir. A leur tête, Sepo Alain, connu sur les réseaux sociaux sous le pseudo de Laetitia N’Guessan.

Selon lui, l’objectif de ce premier meeting d’une longue série, est de sensibiliser l’ensemble des militants, toutes tendances confondues, à la paix et à la réconciliation. Pour un retour définitif de la cohésion. « Il est temps que les deux tendances fassent la paix. Ceci pour le rayonnement et l’évolution du FPI ».
L’orateur principal, ce samedi, était, Achille Gnahoré, président des ex-parlements et Agoras de Côte d’Ivoire. Pour lui, les « enfants de Gbagbo » ont un comportement irresponsable. « Regardez comment nous nous insultons n’importe comment sur les réseaux sociaux. Nous avons contribué à la déchirure du parti. Nous sommes arrivés à un tournant où nous devons prendre nos responsabilités », a-t-il affirmé. Ajoutant que refuser de se réconcilier, c’est trahir et humilier davantage Laurent Gbagbo.

« Chers camarades du Fpi, réveillons-nous. Arrêtons d’humilier Laurent Gbagbo. L’heure est venue pour qu’on impose notre vision aux aînés. Nous devons imposer la réconciliation à Affi N’Guessan et Sangaré Aboudramane. Et Laurent Gbagbo sera fier de nous». Tout en saluant l’initiative, il a souhaité que des membres influents des deux clans soient invités, au cours des prochaines sorties. « Je souhaite qu’au cours de notre prochaine sorties, nous invitions les cadres du parti, tels que Affi N’Guessan, Sangaré Aboudramane, Konaté Navigué, Koua Justin, Marie Odette Lorougnon, Agnès Monnet, et tous les autres ».

CASIMIR DJEZOU

Source: Fraternité Matin

Pin It on Pinterest