Comment vivre 12 à 14 ans de plus?

En étudiant plus de 40.000 décès parmi la population américaine, des chercheurs ont identifié cinq facteurs qui allongent significativement l’espérance de vie.
L’espérance de vie à la naissance a indéniablement crû au XXe siècle dans les pays développés. En France, elle est ainsi passée de 69,9 ans (hommes et femmes confondus) en 1960 à 82,3 ans en 2016, selon les données centralisées par la Banque mondiale.

Est-il possible de vivre plus longtemps encore? Des chercheurs des universités de Harvard, Cambridge et Rotterdam se sont penchés sur la question, les Etats-Unis étant à la traîne des pays développés. Avec 78,7 ans d’espérance de vie, les Américains se situent sous la moyenne de l’OCDE (80,1) et bien en-dessous de l’Allemagne (80,6), du Royaume-Uni (81) ou encore de leurs voisins canadiens (82,3).

“Le système de santé américain s’est surtout concentré sur la découverte de médicaments et le traitement des maladies plutôt sur la prévention” remarquent ces chercheurs, qui notent que certains problèmes de santé coûteux, comme les maladies chroniques ou les troubles cardio-vasculaires, pourraient être “largement évités” en changeant de mode de vie.

Les scientifiques se sont basés sur des données documentant le mode de vie (nourriture, santé, activité physique, etc.) de plus de 120.000 personnes aux Etats-Unis entre 1980 et 2014, parmi lesquelles ils ont étudié quelque 40.000 morts. En y associant plusieurs autres bases de données, ils ont pu identifier cinq facteurs associés à une plus grande longévité, qu’ils révèlent dans une étude publiée mardi dans la revue Circulation.

Ne pas fumer, 30 minutes de sport par jour, moins d’alcool…
Ne pas fumer, même occasionnellement, est un des premiers critères de réduction de la mortalité.

De même que pratiquer 30 minutes par jour d’une activité physique modérée à intense, avoir un IMC compris entre 18,5 et 25, se nourrir sainement (notamment en se concentrant sur la qualité des aliments, en plus de repas équilibrés) et modérer sa consommation d’alcool (moins de deux verres par jour pour les femmes, trois grand maximum pour les hommes).

Ainsi, selon les projections des chercheurs, les Américaines pourraient vivre en moyenne 14 ans de plus, contre 12 ans pour les Américains.

Emettre des recommandations sur le mode de vie est utile, à plus forte raison quand elles pourraient drastiquement augmenter l’espérance de vie. Encore faut-il que les gens puissent les respecter. Faire du sport demande du temps, identifier l’origine des produits requiert une forme d’éducation à l’alimentation et manger plus sainement peut s’avérer plus coûteux.

Ainsi, en février, une étude Insee montrait qu’en France, les personnes aisées vivent entre 8 et 13 ans plus longtemps que les plus modestes.

Source: BFMTV

Pin It on Pinterest