Afghanistan: l’ONU demande plus de cinq milliards de dollars pour venir en aide au pays

C’est le plus gros appel humanitaire jamais lancé pour un seul pays. L’ONU demande plus de cinq milliards de dollars pour venir en aide à l’Afghanistan en 2022. Six mois après la prise de contrôle des talibans, plus de la moitié de la population est au bord de la famine. Les Nations unies appellent la communauté internationale à éviter « une catastrophe ». Et promettent que les fonds versés n’iront pas au régime islamiste.

« Si le pays s’écroule totalement, alors nous verrons une crise migratoire bien plus importante encore. » Il est difficile de faire plus clair que le Haut-Commissaire pour les Réfugiés Filippo Grandi. L’Afghanistan, c’est 23 millions de personnes qui ont besoin d’une aide humanitaire. Dont neuf millions de déplacés, et un million d’enfants qui pourraient mourir de faim si aucune aide ne leur parvenait.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU, Martin Griffiths, appelle les États à ne pas tourner le dos aux Afghans. « On doit apporter de la nourriture aux familles. On doit apporter des graines aux agriculteurs pour qu’ils puissent faire leur récolte. On doit apporter des services de santé partout dans le pays. Et on doit protéger tous ceux qui souhaitent rentrer en Afghanistan face à la nouvelle réalité politique du pays », estime-t-il.

Résolution du Conseil de sécurité
Cette nouvelle réalité, c’est bien sûr celle imposée par les talibans. Elle pose des questions pour les humanitaires, notamment en ce qui concerne l’accès aux soins et à l’éducation des femmes. Le mois dernier, le Conseil de sécurité a voté une résolution pour permettre l’acheminent de l’aide, sans que les talibans n’en profitent.

L’ONU assure que les fonds mobilisés n’iront pas dans les poches du régime. Mais serviront à payer les fonctionnaires, comme les instituteurs et les soignants qui n’ont parfois pas reçu de salaire depuis la chute de Kaboul, en août dernier.

Source: RFI

Pin It on Pinterest