Adama Bictogo élu président de l’Assemblée nationale

Adama Bictogo, cadre du parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, a été élu mardi président de l’Assemblée nationale, avec le soutien des députés de la majorité et de l’opposition, un mois après le décès de son prédécesseur Amadou Soumahoro.

Adama Bictogo, 59 ans, a largement battu son adversaire, le député Jean-Michel Amankou, 237 voix à 6. Trois votes blancs et deux bulletins nuls ont également été enregistrés.

« La rassemblement et le consensus que nous avons appelés de tous nos voeux sont devenus une réalité à travers cette élection. Notre fraternité, notre solidarité, notre engagement pour l’intérêt général ont transcendé nos sensibilités politiques », a lancé M. Bictogo après son élection.

M. Bictogo, qui bénéficiait déjà du soutien du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Paix (RHDP), majoritaire à l’Assemblée, a bénéficié mardi matin du ralliement des principaux partis d’opposition, y compris du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont est pourtant issu son rival Jean-Michel Amankou.

Dans une déclaration lue à la tribune avant le vote, les groupes parlementaires d’opposition, notamment le PDCI de l’ex-président Henri Konan Bédié, et le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo ont ainsi appelé leurs députés à voter pour M. Bictogo. « Nous voulons donner notre part de signal, à notre pays pour que le processus de réconciliation tant espéré par tous, devienne enfin une réalité pour tous », indique la déclaration.

« Nous ne sommes pas dans un contexte de conflit permanent. Il y a des domaines dans lesquels des rapprochements sont possibles. Les populations ivoiriennes verront que nous ne sommes pas une opposition dogmatique », a déclaré à l’issue du vote le patron du groupe PPA-CI, Hubert Oulaye.

Adama Bictogo, cadre du parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, a été élu mardi président de l’Assemblée nationale, avec le soutien des députés de la majorité et de l’opposition, un mois après le décès de son prédécesseur Amadou Soumahoro.

Adama Bictogo, 59 ans, a largement battu son adversaire, le député Jean-Michel Amankou, 237 voix à 6. Trois votes blancs et deux bulletins nuls ont également été enregistrés.

« La rassemblement et le consensus que nous avons appelés de tous nos voeux sont devenus une réalité à travers cette élection. Notre fraternité, notre solidarité, notre engagement pour l’intérêt général ont transcendé nos sensibilités politiques », a lancé M. Bictogo après son élection.

M. Bictogo, qui bénéficiait déjà du soutien du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Paix (RHDP), majoritaire à l’Assemblée, a bénéficié mardi matin du ralliement des principaux partis d’opposition, y compris du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont est pourtant issu son rival Jean-Michel Amankou.

Dans une déclaration lue à la tribune avant le vote, les groupes parlementaires d’opposition, notamment le PDCI de l’ex-président Henri Konan Bédié, et le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo ont ainsi appelé leurs députés à voter pour M. Bictogo. « Nous voulons donner notre part de signal, à notre pays pour que le processus de réconciliation tant espéré par tous, devienne enfin une réalité pour tous », indique la déclaration.

« Nous ne sommes pas dans un contexte de conflit permanent. Il y a des domaines dans lesquels des rapprochements sont possibles. Les populations ivoiriennes verront que nous ne sommes pas une opposition dogmatique », a déclaré à l’issue du vote le patron du groupe PPA-CI, Hubert Oulaye.

Source: AfricaNews

Pin It on Pinterest