Yémen: le blocus se fissure et l’aide humanitaire arrive à nouveau

Ces deux derniers jours des vivres et des médicaments ont pu entrer au Yémen. La coalition dirigée par l’Arabie saoudite avait imposé ces trois dernières semaines un blocus aérien et maritime à ce pays arabe en proie à l’une des pires crises humanitaires. Un conflit oppose depuis deux ans et demi les rebelles chiites houthis soutenus par l’Iran aux troupes loyales au président Hadi, appuyées par l’Arabie saoudite.

Près de deux millions de doses de vaccins, plus de cinq tonnes de farine. Ces deux derniers jours, l’aide humanitaire a pu à nouveau franchir les frontières du Yémen y compris jusqu’à la capitale Sanaa et le port d’Hodeida, deux villes contrôlées par les rebelles houthis.

« C’est un petit pas en avant » et cela « ne doit pas être quelque chose d’exceptionnel », prévient immédiatement l’Unicef, car plusieurs organisations attendent encore les autorisations pour faire entrer dans le port d’Hodeida des bateaux chargés d’aide humanitaire.

Les Yéménites ont besoin de rations alimentaires, de médicaments, de carburants, de comprimés pour purifier l’eau, car les épidémies menacent : le choléra, mais aussi la diphtérie, notamment dans le gouvernorat d’Ibb, au sud de la capitale.

Deux millions d’enfants souffrent de malnutrition au Yémen, pays où le niveau de malnutrition est le plus élevé au monde, d’après l’Unicef. Le blocus aérien et maritime avait été imposé il y a trois semaines par la coalition sous commandement saoudien. Elle avait accusé les rebelles houthis, soutenus par l’Iran, d’avoir tiré un missile balistique en direction de la capitale saoudienne.

Source: RFI

Pin It on Pinterest