Yaourts : encore bons même « périmés »

Une étude de 60 Millions de consommateurs révèle que les yaourts restent consommables trois semaines après la date limite de consommation.

En ces temps de lutte contre le gaspillage, notamment alimentaire, c’est une nouvelle qui pourrait nous amener à changer nos habitudes de consommation. Elle pourrait aussi convaincre certains frileux de sauter le pas et d’accepter de manger des yaourts périmés. 60 Millions de consommateurs a enquêté : les yaourts restent consommables jusqu’à trois semaines après la date limite de consommation (DLC) indiquée sur le paquet. Le magazine rappelle d’ailleurs qu’« aucun texte réglementaire n’impose un délai précis entre la fabrication et la DLC ». Et qu’en ce qui concerne les yaourts, ce sont les fabricants qui ont fixé la date limite de consommation à trente jours à partir de la date de fabrication.

Pour son étude, 60 Millions de consommateurs a examiné « deux marqueurs de fraîcheur : la flore bactérienne et le pH (indice de l’acidité) ». Le magazine a mené son enquête en quatre temps : DLC, semaine 1, semaine 2 et semaine 3. Et les résultats sont probants. En termes de pH, la variation est infime, entre 4,3 et 4,4 en moyenne pendant toute la durée de l’étude. Et la « qualité microbiologique reste très bonne » puisque les yaourts contiennent toujours largement le nombre de bactéries lactiques réglementaire, mais aucune potentiellement pathogène.
26 kilos de nourriture à la poubelle

Alors que les Français jettent 26 kilos de nourriture par personne chaque année, dont 7 kilos encore sous emballage, le magazine souligne que cette étude pourrait inciter les fabricants à revoir la manière de fixer la DLC. 60 Millions de consommateurs rappelle aussi que, s’il n’y a pas de danger pour la santé à manger un yaourt périmé depuis trois semaines, qu’il soit nature, sucré ou aux fruits, l’étude ne concerne pas les « desserts lactés » comme les mousses ou les crèmes. Il faut aussi que le yaourt ait été conservé au frais et qu’il ne semble pas « altéré, avec un opercule gonflé, une mauvaise odeur ou des traces de moisissure ».

Source: Lepoint

Pin It on Pinterest