Venezuela: après son référendum «historique», l’opposition prépare la grève

Au Venezuela, l’opposition lance «l’heure zéro» au lendemain du référendum qu’elle a organisé dans le pays pour se prononcer sur la Constituante convoquée par Nicolas Maduro. Les derniers bulletins ont d’ailleurs été dépouillés et au total, plus de 7,5 millions de Vénézuéliens ont participé à la consultation, et à plus de 98%, ils ont voté contre la Constituante. Un résultat que rejette le pouvoir, mais l’opposition a déjà la tête à la grève nationale qu’elle prépare pour ce jeudi.

Pour l’opposition, pas de doutes : « le peuple a décidé » et a donné à l’opposition « un mandat à exercer ».

Après avoir alterné presque quotidiennement les manifestations et les blocages depuis plus de trois mois et demi, l’opposition mise sur une grève nationale de 24 heures ce jeudi.

L’enjeu est d’accentuer la pression sur Nicolas Maduro pour contrecarrer l’élection, par le pouvoir, d’une assemblée Constituante.

Pour l’opposition, la grève de jeudi est une étape pour préparer d’autres actions de protestations la semaine : le temps presse, il ne reste plus que 13 jours avant le scrutin du 30 juillet.

Le camp Maduro inflexible

Le bras de fer qui oppose l’opposition, majoritaire au Parlement, au président chaviste risque donc de se tendre encore plus dans les prochains jours. Le vice-président de l’Assemblée nationale a cependant indiqué hier que l’opposition était prête à dialoguer, à condition que le gouvernement renonce à l’élection des 545 membres de la Constituante.

Le camp Maduro, lui, reste inflexible : il a réaffirmé ce lundi l’importance du scrutin du 30 juillet prochain. Les membres du parti chaviste au pouvoir en ont surtout profité pour minimiser le vote de l’opposition qualifié par certains d’ « opération de propagande ».

Source: RFI

Pin It on Pinterest