Uruguay: résultats trop serrés, l’annonce du nouveau président reportée

Alors que la droite était donnée gagnante par les sondages avec presque huit points d’avance, le résultat du second tour de la présidentielle est si serré que la Cour électorale n’a pas pu donner de résultat définitif dimanche soir. RFI a vécu la soirée électorale au QG du candidat de la droite.

Dimanche soir, les partisans du candidat conservateur du Partido Nacional, Luis Lacalle Pou, sont passés par toutes les émotions. La joie d’abord à 20h30, quand les premières estimations apparaissent sur l’écran géant. « Le ticket présidentiel mené par Luis Lacalle Pou remporte les élections avec 49,5% des suffrages ! » annonce-t-on.

49,5% contre 46,5% pour le candidat du Frente Amplio, Daniel Martinez. Mais à mesure que le dépouillement se poursuit, l’écart se resserre. L’euphorie retombe et laisse place à l’anxiété. Pablo Rocha tord nerveusement son écharpe du Partido Nacional. « Je suis très stressé et très inquiet. Les enquêtes disaient que ça allait être clair, moi j’ai toujours pensé que ça allait être serré », explique-t-il.

Moins de 30 000 voix d’avance

Les heures passent, et bientôt il reste moins d’un point d’écart entre les deux candidats. On retrouve Pablo Rocha, les traits crispés et le regard fixé sur l’écran géant. « Je suis encore plus stressé parce que l’écart est très mince… Il est possible que le président ne soit pas proclamé aujourd’hui parce qu’on parle de quelques milliers de votes, donc il faut attendre », affirme-t-il.

Pablo Rocha a vu juste. Luis Lacalle Pou a moins de 30 000 voix d’avance, et vers minuit, la Cour électorale annonce qu’elle doit procéder à un nouveau décompte et donnera les résultats définitifs vendredi. Aucun des deux candidats ne revendique la victoire, et une seule chose est certaine, le nouveau président devra tendre la main à l’opposition.

Source: RFI

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest