Une défaite « dure » mais pas « fatale », juge Zidane

Le Real Madrid a subi une défaite « dure » mais pas « fatale » en s’inclinant 2-3 à domicile contre le FC Barcelone dans le clasico du Championnat d’Espagne dimanche, a estimé l’entraîneur madrilène Zinédine Zidane, déplorant le manque d’efficacité de son équipe dans la finition.

« Je ne pense pas du tout que ce soit une défaite fatale, sinon j’arrête d’entraîner demain matin. Au contraire », a réagi Zidane en conférence de presse après sa première défaite d’entraîneur face au Barça pour son troisième clasico.

« Par contre, (cette défaite) est dure, c’est difficile après ce qu’on a fait, et pas seulement le fait de revenir à 2-2 à dix contre onze. C’est sur l’ensemble du match. Même à dix et à 2-2 on a eu des occasions pour marquer le troisième. Donc oui c’est dur sur l’ensemble du match mais ça ne va rien changer à ce qu’on est en train de faire », a souligné le technicien.

Zidane, dont l’équipe était invaincue depuis deux mois, a néanmoins rappelé que la Liga restait à portée étant donné que le Real (75 pts), désormais deuxième derrière le Barça (75 pts) à la différence de buts particulière, dispose d’un match en retard à jouer courant mai à Vigo.

« Il faut se dire que c’est du passé, on ne peut plus rien faire sur ce match, et il faut se remettre en selle dès mercredi à La Corogne », a poursuivi le technicien français.

Au passage, « ZZ » n’a pas voulu trop s’attarder sur la belle prestation du Barcelonais Lionel Messi, auteur d’un doublé pour atteindre les 500 buts sous le maillot blaugrana.

« Il faut le féliciter, point barre. Je n’ai rien d’autre à dire, c’est un joueur qui est en face, un joueur qui a eu les occasions de marquer ce soir. Nous, on ne l’a pas fait, mais ça n’enlève rien à ce qu’on va faire et à ce que moi je peux penser de mon équipe », a conclu Zidane.

« Je dois revoir tout cela plus tranquillement mais cela a été un match entre deux grandes équipes qui auraient pu toutes les deux l’emporter. C’est un match où on a ressenti le rythme de la Ligue des champions en terme d’intensité », a de son côté déclaré Luis Enrique, l’entraîneur du FC Barcelone.

« Chacune des deux équipes a concédé trop d’occasions et nous avons vu comment les joueurs ont terminé le match, c’était d’une exigence maximale physiquement et mentalement. Pour nous, le fait de marquer le but du 3-2 à la 92e minute est une bénédiction au niveau du moral. C’est un grand jour pour tous les Catalans. Nous avons bien défendu tout au long du match mais dans les ultimes minutes nous n’avons pas pu plier la rencontre et cela aurait pu être une occasion perdue. (Sur Messi) +Leo+ Messi est déterminant. Pour moi c’est le meilleur joueur de toute l’histoire de toutes les équipes, et j’en ai vu des matches de football en vidéo… Dans le football moderne, quand tout le monde est au top physiquement et techniquement, il continue de faire la différence et il a réussi son 500e but (avec Barcelone), c’est une chance pour tous les supporters barcelonais qu’il s’identifie à ce maillot. Le Barça est un club incroyable, avec une longue histoire, mais Leo Messi constitue une partie importante de cette histoire. »

Source: RTBF avec Belga

Pin It on Pinterest