Simone Gbagbo: Le combat que nous menons n’a pas atteint ses objectifs et donc ce combat n’est pas encore terminé

Recevant à son domicile, une délégation des militants du Front populaire ivoirien (FPI) de la région du Sud-Comoé, l’ex-Première dame Simone Gbagbo est revenue sur le combat mené par l’opposition ivoirienne contre la candidature à un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

« Le combat que nous menons n’a pas atteint ses objectifs et donc ce combat n’est pas encore terminé. La réflexion doit continuer parce que nous sommes condamnés à aller jusqu’à la victoire », a indiqué l’ex-Première dame ivoirienne. Exhortant ses hôtes, ainsi que l’ensemble des militants de l’opposition à ne jamais perdre de vue le fait « que la victoire finale, c’est le salut de notre nation ».

Au côté du reste de l’opposition, le FPI dont l’épouse de Laurent Gbagbo occupe le fauteuil de deuxième vice-présidente, s’était engagé dans le combat contre la candidature du président Alassane Ouattara à un troisième mandat présidentiel. Une bataille qui s’est soldée par un cuisant échec puisque le leader du RHDP a été réélu lors de la présidentielle d’octobre 2020.

Mais Simone Gbagbo veut garder un esprit positif et préconise que ce combat aille jusqu’à son terme. « Comment il doit se poursuivre, je n’ai pas la solution, mais la réflexion doit continuer à ce niveau… Il y a quelquefois du désespoir. On est tous au questionnement. Celui qui dit que chez lui c’est la sérénité totale, qu’il me montre le remède… On doit rester debout et continuer d’assumer nos pensées et positons. Je conseille le calme intérieur qui n’est pas un acquis, mais quelque chose qui se cultive », a-t-elle déclaré.

Puis de confier à ses hôtes, sa vision de la lutte. « La vision que nous avons, c’est une Nation où la vie est respectée, une Nation où les lois sont respectées, une Nation où la guerre n’existe pas. Que ces enfants de la nation, vivent dans la paix. C’est le rêve. Quel que soit le parti, le rêve doit rester le même. C’est un rêve qui est commun aux Ivoiriens », a-t-elle conclu.

Source: Afrique sur 7

Pin It on Pinterest