SARA 2017: l’édition se déroulera du 17 au 26 novembre, plus de 200 mille visiteurs attendus

La 4e édition du Salon international de l’Agriculture et des ressources animales d’Abidjan (Sara) se déroulera du 17 au 26 novembre, à Abidjan, route de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny, à l’Espace Sara. Le lancement officiel de l’évènement phare de l’année 2017 a été fait, récemment, à Radisson Hôtel, par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

L’édition précédente, qui a eu lieu en 2015, a connu un franc succès, de l’avis du Premier ministre, du ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly et du comité d’organisation.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 200 mille visiteurs, 600 sociétés exposantes, 18 délégations étrangères. « La bourse de projets a permis de recueillir les besoins des investisseurs potentiels du secteur et d’identifier de potentiels partenaires pour des appuis techniques. Dans ce cadre, plusieurs partenariats ont été formellement enregistrés : 30 accords de principe de partenariat ont été obtenus par les projets ; 10 accords de principe de partenariat ont été obtenus dans le domaine du conseil et de l’encadrement agricole ; l’accord de principe de partenariat obtenu pour le recrutement de 30 diplômés de l’Institut national de formation professionnelle Agricole (Infpa). Quant aux rencontres B to B, des intentions d’investissements d’environ 9 363 838 256 F Cfa ont été enregistrées pour des opérateurs à la recherche de financement pour accroître leurs activités. Plusieurs conventions de partenariat ont connu leur dénouement pour un montant global de 38 539 670 500 F CFA », a annoncé le ministre de l’Agriculture et du développement rural.

Sous le signe de la maturité

Fort de cette performance inattendue, si l’on s’en tient au fait que cet évènement dont la première édition remonte à 1997, a été arrêté pendant 15 ans, en raison de la crise politico-militaire qu’a connue le pays signait son retour en 2015, l’édition 2017 se donne de très grandes ambitions. Cela transparaît dans le choix du thème, a fait remarquer Sangafowa Coulibaly. La 4ème édition est placée sous le signe de la maturité. « Transformation structurelle de l’économie agricole face au changement climatique. C’est un thème d’une actualité brûlante (…). Le Salon offrira une tribune de choix pour des échanges de haut niveau sur ce sujet qui a mobilisé toutes les sommités du monde à la COP 21 à Paris et à la COP 22 à Marrakech », a-t-il souligné.
Parlant des enjeux de l’évènement, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a expliqué que le Sara 2017 permettra à la Côte d’Ivoire d’accroître sa capacité de mobilisation financière au profit du secteur agricole mais aussi sa résilience aux changements climatiques. Le choix de l’Afrique du Sud « 1ere économie africaine et puissance agricole », comme pays invité traduit l’ambition du Sara d’intensifier la coopération sud-sud, selon le Premier ministre. « La Côte d’Ivoire est aussi une puissance financière. Elle a beaucoup à apprendre mais aussi à partager avec l’Afrique du Sud », a-t-il dit. Le chef du gouvernement a exprimé le ferme engagement de l’État à opérer la transformation structurelle de l’économie agricole du pays afin de lui faire jouer pleinement son rôle de véritable bassin d’emplois, capable d’absorber « les nombreux candidats à l’immigration et ou les jeunes en situation de sous-emploi ».

300 mille visiteurs, 800 exposants attendus

Le Sara 2017 attend plus de 300 mille visiteurs dont 10 mille professionnels et 800 exposants. Il se déroulera sur un espace d’exposition de 16 800 m2 sous chapiteaux. Il offrira une plateforme de choix pour promouvoir les savoir-faire et la diversité des productions locales ; présenter les offres technologiques et agricoles internationales ; échanger et partager les expériences sur les grands défis de développement du secteur de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ; trouver des solutions structurelles pour faire face aux changements climatiques ; stimuler les partenariats sous-régionaux et internationaux ; et présenter les opportunités d’investissement dans le secteur agricole, de l’élevage et de la pêche. L’évènement s’articulera autour de conférences et ateliers, de 9 pôles (région et district ; institutionnel et sponsor ; international ; produits ; innovations ; agrofourniture ; nature et vie te forêts ; machinisme ; et élevage.

Source: Fraternité Matin

Pin It on Pinterest