Samsung ressuscite le « fumeux » smartphone Galaxy Note 7

Selon les médias coréens, Samsung vendra en juillet une version reconditionnée du smartphone dont le lancement avait tourné au fiasco en 2016. À cause de certaines batteries prenant feu, il avait été retiré du marché peu de temps après son lancement.

Samsung va ressusciter très prochainement son smartphone Galaxy Note 7 dans une version reconditionnée. Citant des sources industrielles, l’agence sud-coréenne Yonhap et d’autres médias rapportent que le fabricant proposera dans ses boutiques une version rénovée du Note 7 dont la production avait été arrêtée en octobre 2016.

Le smartphone sera vendu à compter du 7 juillet 2017, pour 700.000 wons (549 euros), avec une nouvelle batterie et de nouveaux logiciels sous le nom de Galaxy Note Fandom Edition (FE), selon Yonhap. La batterie du smartphone ainsi reconditionné serait d’une capacité moins importante que l’original qui avait failli à cause de cet élément. En revanche, aucune précision n’a filtré sur les pays qui seraient concernés par cette tentative de relance commerciale en dehors de la Corée du sud.

Même si Samsung n’a pas confirmé cette information, cette relance interviendrait huit mois après le désastreux rappel planétaire de ce smartphone qui présentait des risques d’explosion à cause de sa batterie défectueuse.

2,5 millions d’exemplaires du Galaxy Note 7 rappelés

Environ 2,5 millions d’exemplaires du Galaxy Note 7 avaient été rappelés en raison du risque d’explosion de leur batterie, avant que la production de cet appareil censé concurrencer l’iPhone 7 d’Apple ne soit arrêtée. Ce fiasco sans précédent aurait coûté au géant sud-coréen au moins 3 milliards de dollars de bénéfices perdus et sapé sa crédibilité. Avec cette relance, Samsung tenterait donc d’écouler les modèles qui lui restent sur les bras.

Outre l’échec du Note 7, Samsung a dû composer avec l’incarcération, en février 2017, de son vice-président Lee Jae-Yong, l’héritier du groupe, et de plusieurs cadres actuellement jugés pour leur implication dans le retentissant scandale de corruption qui a précipité la destitution de l’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-Hye.

Néanmoins, le groupe a annoncé fin avril son plus important bénéfice net trimestriel depuis plus de trois ans, la très forte demande en puces ayant largement compensé les répercussions de la débâcle du Galaxy Note 7. Samsung a lancé en avril son nouveau Galaxy S8, qui a été globalement bien accueilli par les spécialistes.

Source: bfmbusiness

Pin It on Pinterest