Russie: des milliers de Moscovites dans la rue contre un grand plan d’urbanisme

Grosse manifestation dimanche 14 mai à Moscou contre un projet d’urbanisme prévoyant la destruction de centaines de barres d’immeubles et le déplacement de centaines de milliers d’habitants. Une ONG indépendante a compté 20 000 manifestants pour ce rassemblement qui se voulait apolitique. Depuis fin mars, il y a eu plusieurs appels à des manifestations, souvent interdites, parfois autorisées comme ce dimanche.

La manifestation de dimanche a surpris par son ampleur, mais elle traduit un malaise diffus dans la population russe. Sur des revendications précises, touchant à leur vie quotidienne comme ce projet d’urbanisme, les habitants s’organisent en comités de quartier.

« On distribue le journal des activistes du quartier de l’Académie, raconte un jeune homme. On a appelé les gens à venir manifester. Il y a notamment une analyse juridique de ce projet de loi sur la rénovation. »

Ces manifestants viennent de tous horizons, jeunes, vieux, nostalgiques de l’époque soviétique parfois. Certains ont acclamé l’arrivée de l’opposant Alexei Navalny, d’autres n’ont pas souhaité sa présence.

Mais nombre d’entre eux se retrouvaient dans le slogan « On en a marre » comme ce jeune homme brandissant une photo du maire, barrée de ce mot « Nadoel » en russe.
« C’est le retour de la Russie à l’époque totalitaire, dit cet homme. Et ici à Moscou c’est le maire qui représente le pouvoir ! »

« On en a marre », « Nadoel », est en train de s’imposer comme l’une des expressions favorites des Russes qui s’apprêtent à entrer en campagne électorale et à voir l’actuel chef de l’Etat, au pouvoir depuis 17 ans, se représenter.

Source: RFI

Pin It on Pinterest