Roland-Garros: Rafael Nadal, dix trophées majeurs à Paris

Rafael Nadal qui s’attendait à « une finale très difficile » a remporté son 10e titre à Roland-Garros en trois sets face au Suisse Stan Wawrinka 6-2/6-2/6-1. L’Espagnol qui est revenu à son meilleur niveau s’est donc imposé dans un tournoi qu’il a survolé de bout en bout sans concéder un seul set durant cette quinzaine. C’est son premier trophée majeur depuis 2014 à Paris.

Dix Roland-Garros. Le chiffre a de quoi donner le vertige. Depuis 2005 et ses 19 printemps, Rafael Nadal le précoce, domine l’ocre de la Porte d’Auteuil. Déjà, à l’époque, son coup droit puissant et son bandana subjuguaient le public parisien. Aujourd’hui, l’Espagnol est encore sur un nuage.

Nadal n’a fait qu’une bouchée de tous ses adversaires

En douze années, le Majorquin n’a cessé de progresser malgré trois faux bonds. En 2009, il est battu dans son jardin par un incroyable Robin Soderling (6-2, 6-7, 6-4, 7-6). En 2015, il est balayé par le numéro 1 mondial Novak Djokovic. En 2016, il forfait à la veille de son match du troisième tour face à Marcel Granollers.

Depuis le début de l’édition 2017, Rafael Nadal n’a fait qu’une bouchée de tous ses adversaires et n’a même pas concédé un seul set. Son coup droit est toujours magique et sa détermination au maximum. Nadal a retrouvé son tennis de 2013 où il avait remporté 23 de ses 24 matches joués sur terre battue. Et pourtant, à l’époque, il revenait de blessure.

Nadal s’est qualifié en finale après avoir donné une leçon de tennis en trois sets 6-3, 6-4, 6-0 au jeune Autrichien Dominic Thiem, le seul joueur qui l’avait battu cette saison sur terre battue.

Pratiquement injouable à Roland-Garros

Ce dimanche, l’Espagnol restait le grand favori. Surtout que son bilan face au Suisse avec 15 victoires en 18 confrontations était éloquent. Wawrinka, vainqueur de l’édition 2015, qui avait remporté son premier trophée majeur à Melbourne contre Nadal, savait que la montagne à gravir était pentue. « Rafael Nadal est pratiquement injouable à Roland-Garros », avait estimé vendredi Stan Wawrinka.

Nadal l’a confirmé une nouvelle fois en rappelant qu’il est bel et bien le roi de l’ocre. Stan Wawrinka, balayé par le Majorquin, en a même détruit une raquette de rage. « J’avais le tract avant de commencer le match. Je me suis dit qu’il fallait rester calme. Je savais que petit à petit cela redeviendrait un match normal. C’est le tournoi le plus important de ma carrière et j’ai senti beaucoup d’affection de la part du public », a déclaré Nadal après son nouveau sacre sur France Télévisions.

Nadal ajoute un quinzième titre du Grand Chelem à son palmarès, à trois unités du record de Roger Federer. C’est sur la terre battue, le terrain le plus lent et le plus exigeant pour la tête comme pour les jambes, qu’il a atteint une nouvelle fois la perfection.

Source: RFI

Pin It on Pinterest