R. Kelly accusé d’agressions sexuelles: Lady Gaga va supprimer leur duo de toutes les plateformes

Alors que les soupçons de violences sexuelles qui pèsent sur R. Kelly viennent d’être relancés, la chanteuse Lady Gaga brise le silence sur leur collaboration controversée.
Lady Gaga prend la parole. Très critiquée pour le silence qu’elle observe depuis des années concernant son ancienne collaboration avec R. Kelly, la chanteuse vient de publier un long message sur Twitter pour s’expliquer. Une clarification qui intervient alors que les accusations de sévices sexuels à l’encontre du chanteur de R&B viennent d’être relancées.

« Je soutiens quiconque a déjà été victime d’agression sexuelle », assure d’abord Lady Gaga. La chanteuse, qui a déjà évoqué à plusieurs reprises le viol dont elle a été victime à 19 ans, poursuit: « Ce que j’entends au sujet des allégations contre R. Kelly est absolument terrifiant et indéfendable. »

« J’étais en colère »
Les deux stars ont collaboré en 2013 sur le titre Do What U Want, extrait de l’album Artpop de Lady Gaga. Le chanteur faisait déjà l’objet d’accusations de violences sexuelles à l’époque, qui n’ont fait que s’intensifier.

« En tant que victime d’agression sexuelle moi-même, j’ai fait la chanson et le clip lors d’une période difficile de ma vie. Mon intention était de créer quelque chose d’extrêmement (…) provocant parce que j’étais en colère, et que je n’avais pas encore digéré le traumatisme que j’avais subi dans ma vie. La chanson s’appelle Fais ce que tu veux (de mon corps), je pense que cela montre à quel point ma réflexion était tordue à l’époque. »

Une « erreur de jugement »
Lady Gaga assure qu’elle continuera à « soutenir les femmes, les hommes, les personnes de toutes les identités sexuelles et de toutes les ethnies, qui ont subi des violences sexuelles », et annonce qu’elle compte retirer Do What U Want de toutes les plateformes de streaming.

Quant à R. Kelly, la chanteuse est sans équivoque: « Je ne travaillerai plus avec lui. Je suis désolée pour mon erreur de jugement lorsque j’étais jeune et pour ne pas avoir pris la parole plus tôt. »

Les soupçons de violences sexuelles qui entachent la carrière de R. Kelly depuis une vingtaine d’années ont pris une nouvelle ampleur la semaine passée, avec la diffusion d’un documentaire regroupant les témoignages d’accusatrices. La justice s’est depuis penchée sur le cas: un appel à témoins a été lancé dans l’Illinois et une enquête a été ouverte en Géorgie.

Source: BFMTV

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest