Pourquoi grossit-on quand on est en couple?

Vous l’avez peut-être constaté avec regret par vous-même, et quelques études le prouvent: être en couple provoquerait bel et bien une prise de poids.
Alors, vous en êtes où de cette résolution de la rentrée de vous mettre à un petit régime? Sachez que si vous êtes en couple, il est visiblement un peu plus compliqué de perdre du poids. Se mettre en ménage favoriserait en effet l’arrivée, petit à petit, des kilos superflus. Un constat que ceux qui ont emménagé avec leur conjoint ont souvent fait, et qui a d’ailleurs été confirmée par quelques études scientifiques. En 2015, une étude australienne portant sur 15.000 personnes indiquait une prise de poids de deux kilos par an pour les personnes en concubinage. La même année, des chercheurs allemands et suisses, après une série d’entretiens, avaient découverts que les femmes en couple avaient un indice de masse corporelle de 25,6 contre 25,1 pour les célibataires. Chez les hommes, les célibataires étaient à 25,7 et ceux en couple à 26,3.

« Des patients qui viennent me consulter en couple pour cette raison, ça arrive très, très fréquemment », remarque Katia Tardieu. Pour cette diététicienne- nutritionniste basée à Paris, la prise de poids en couple commence d’ailleurs dès le début de la relation.

« On se rencontre, on a envie de passer de bons moments ensemble. On n’est pas encore métro-boulot-dodo, c’est plutôt métro-boulot-resto. Cette succession de restos où on mange plus et plus gras, où on se partage un peu de vin, ça mène à ce surpoids. On vit tous la même chose : on apprend à se connaître au travers la nourriture de l’autre ». C’est à ce moment-là que de mauvaises habitudes peuvent arriver, sans que l’on s’en rende compte immédiatement: « on peut prendre un kilo par an, et au bout de 10 ans, et bien on a 10kg de plus », assure Katia Tardieu.

« Une femme a besoin en moyenne de 30% d’apport calorique en moins »
Dans un couple, le repas du soir est d’ailleurs devenu bien plus qu’une manière de s’alimenter. Ce qui rend toute tentative de le rendre moins attractif assez compliquée. « Dans la vie de couple, parfois c’est un peu mou, chacun est de son côté, il y a une petite engueulade. Donc il faut trouver des bons moments à partager ensemble, raconte le sociologue et spécialiste de la relation de couple Jean-Claude Kaufmann. Et les repas sont des moments importants pour construire le lien, faire qu’il y ait un plaisir à être ensemble. C’est très sensuel, très charnel. Comment se priver de ça? C’est extrêmement difficile. On peut trouver des trucs bons qui sont légers, pas cassoulet tous les week-ends. Mais on est poussé par le désir gustatif ».

Et apparemment, hommes et femmes ne sont pas égaux face à cette prise de poids. « A activité physique égale, une femme a besoin en moyenne de 30% d’apport calorique en moins, explique Alexandra Murcier, diététicienne- nutritionniste qui propose des séances pour les couples. D’ailleurs souvent elles ne comprennent pas et disent «je mange comme mon compagnon, je prends du poids mais pas lui». Forcément, si on consomme la même chose que son conjoint, on prend du poids tout doucement ».

« La fille qui rencontre un garçon qui sait cuisiner, qui était jusque-là avec son petit yaourt 0%, plonge avec délice dans ce moment de partage, de bonheur. Elle va rentrer dans la trajectoire des petits grammes et kilos en plus », reprend Jean-Claude Kaufmann.

« Dans un couple installé on va avoir tendance à faire moins attention à soi »
En juin dernier, dans un sondage Ifop, 74% des Français reconnaissaient d’ailleurs une prise de poids depuis qu’ils étaient en couple. Une proportion qui grimpe à 81% chez les personnes en couple depuis plus de 20 ans, alors qu’elle n’est que de 50% chez ceux qui vivent ensemble depuis moins de trois ans.

« Vivre dans un couple installé, psychologiquement, c’est un peu rassurant. Donc on va avoir tendance à faire moins attention à soi, même si on ne se le dit pas vraiment et que c’est un peu inconscient », reprend Alexandra Murcier.

Mais c’est aussi parce que le temps disponible pour la vie de couple peut aussi se faire rare. « Quand on vit à deux, on passe moins de temps à l’extérieur sans son conjoint, assure Katia Tardieu. Donc moins de temps à la salle de sport, moins de temps à bouger… Et avec l’âge, les cellules se renouvellent moins vite, on dépense moins d’énergie au repos, et il y a en plus une suralimentation. Tout ça combiné fait que la balance énergétique penche dans l’autre sens. Il faut s’y prendre le plus tôt possible, parce que le corps enregistre son poids maximum et à tendance à revenir dessus ». Sans parler du fait que derrière l’étape du couple, il y a parfois la fondation d’une famille: « Et là, on va faire à manger pour que les enfants aient du plaisir à manger, qu’ils restent à table alors qu’ils ne tiennent pas en place. Et là, on va encore plus se mettre à table », prévient Jean-Claude Kaufmann.

Source: BFMTV

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest