Museveni déclaré vainqueur de la présidentielle en Ouganda

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a été réélu, selon les responsables de la commission électorale, suite aux accusations de fraude électorale de son principal rival Bobi Wine.

M. Museveni a remporté près de 59 % des voix et Bobi Wine environ 35 %, selon la Commission électorale.

Le scrutin de jeudi pourrait s’avérer être le “plus exempt de tricherie” de l’histoire de la nation africaine, a déclaré le président.

Bobi Wine, une ancienne pop star, a promis de fournir des preuves de fraude électorale lorsque les connexions Internet seront rétablies.

Le gouvernement a bloqué Internet avant le jour du vote, une mesure condamnée par les observateurs électoraux.

Ils ont déclaré que la confiance au décompte des voix avait été endommagée par cette coupure qui a duré plusieurs jours. Un ministre du gouvernement a déclaré à la BBC samedi soir que le service internet serait rétabli “très bientôt”.

Dans une interview téléphonique avec BBC World Service, Bobi Wine a déclaré que sa femme et lui n’étaient pas autorisés à quitter leur maison par les soldats.

“Personne n’est autorisée à quitter ou à entrer dans notre maison. De plus, tous les journalistes, locaux et internationaux ont été empêchés d’accéder à ma maison”, a-t-il déclaré.

Des dizaines de personnes ont été tuées lors des violences qui ont précédé les élections. Les opposants ont également accusé le gouvernement de harcèlement.

Le résultat donne au président Museveni un sixième mandat. Agé de 76 ans, au pouvoir depuis 1986, il dit représenter la stabilité du pays.

Quant à Bobi Wine, le nom de scène de Robert Kyagulanyi, 38 ans, il affirme avoir le soutien de la jeunesse d’une des nations les plus jeunes du monde, où l’âge moyen est de 16 ans.

Quelles sont les dernières nouvelles concernant les résultats des élections ?
“La commission électorale déclare Yoweri Museveni… élu président de la République d’Ouganda”, a affirmé samedi le juge Simon Mugenyi Byabakama, président de la commission électorale.

Il a déclaré que le taux de participation était de 57% des 18 millions d’électeurs inscrits.

Plus tôt, M. Byabakama a déclaré que le vote avait été pacifique, et a demandé à Bobi Wine de rendre publique les preuves de ses allégations de fraude.

Le candidat de l’opposition l’a dit plus tôt : “Je serai heureux de partager les vidéos de toutes les fraudes et irrégularités dès que l’internet sera rétabli”.

Mais après avoir été déclaré vainqueur, M. Museveni a déclaré que “Le vote par machine a permis de s’assurer qu’il n’y a pas de tricherie.

“Mais nous allons vérifier et voir combien de personnes ont voté par empreintes digitales et combien d’entre elles ont voté en utilisant simplement le registre”.

M. Museveni a également averti que “l’ingérence étrangère ne sera pas tolérée”.

L’UE, les Nations unies et plusieurs groupes de défense des droits ont fait part de leurs préoccupations. À l’exception d’une mission de l’Union africaine, aucun grand groupe international n’a surveillé le vote.

Uganda social media ban raises questions over regulation in Africa
En début de semaine, les États-Unis, un des principaux donateurs d’aide à l’Ouganda ont annulé leur mission diplomatique d’observation dans le pays, affirmant que la majorité de leur personnel s’était vu refuser la permission de surveiller les sites de vote.

Le département d’État américain a déclaré que le vote s’était déroulé dans “un environnement d’intimidation et de peur”.

Qui est Yoweri Museveni ?
M. Museveni, qui est arrivé au pouvoir à la suite d’un soulèvement armé en 1986, était le chef du Mouvement de résistance nationale (NRM).

Il a longtemps été présenté aux Ougandais comme un libérateur et un pacificateur.

Mais il a réussi à maintenir son emprise sur le pouvoir en encourageant un culte de la personnalité, en compromettant les institutions indépendantes et en mettant ses opposants sur la touche, explique Patience Atuhaire de la BBC.

Qui est Bobi Wine ?
Son parti, le National Unity Platform (NUP), fait campagne pour des besoins fondamentaux comme l’amélioration de l’accès aux soins de santé, à l’éducation, à l’eau potable et à la justice.

Au cours des deux dernières décennies, la production musicale de Bobi Wine a été enrichie de chansons sur ces questions et elles ont inspiré un public fervent.

Il a grandi dans le bidonville de Kamwokya à Kampala, où il a construit son studio d’enregistrement désormais célèbre dans le monde entier.

Source: BBC Afrique

Pin It on Pinterest