Mozambique: du gaz naturel liquéfié exploité prochainement à grande échelle

Le Mozambique sera bientôt un pays producteur de gaz naturel liquéfié. Le groupe italien ENI a officiellement lancé, jeudi 1er juin, un grand projet gazier. Le gaz sera extrait en mer, à 50 km des côtes mozambicaines. Cette annonce qui était très attendue, marque le début de l’exploitation des immenses réserves de gaz découvertes dans le nord du pays, depuis 2010. Elles sont estimées à 5 000 milliards de mètres cubes.

Les réserves découvertes devraient faire du Mozambique d’ici 2025 l’un principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié au monde, avec le Qatar et l’Australie.

Dénommé Coral Sud, ce gisement gazier sous-marin a été découvert il y a cinq ans. Il contiendrait environ 400 milliards de mètres cubes de gaz. Néanmoins, il faudra attendre encore cinq ou six ans, avant l’exportation des premiers mètres cubes de gaz liquéfié.

Le groupe italien ENI projette de mettre sur le marché 3,4 millions de tonnes de gaz. La totalité de cette production sera vendue au groupe britannique BP, pour une période de 25 ans, selon un accord signé en février dernier.

Entretemps, d’ici 2022, il va falloir une unité de production flottante pour extraire ce gaz. C’est le consortium comprenant le groupe français TechnipFMC et le sud-coréen Samsung qui a remporté le contrat d’installation de cette plateforme gazière. Il s’agit d’un contrat de plus d’un milliard d’euros, soit 14% de l’investissement réalisé par ENI.

Quant aux retombées financières de l’exploitation gazière de ce premier grand projet au Mozambique, le pays devrait toucher 14 milliards d’euros en 25 ans. Le président mozambicain, Filipe Nyusi, était enthousiaste jeudi.

A la mi-mai, il a inauguré, dans le nord du pays, un autre grand projet. Cette fois-ci, un nouveau port et un nouveau chemin de fer pour le transport et l’exportation du charbon.

Source: RFI

Pin It on Pinterest