Mort de l’acteur britannique Roger Moore à 89 ans

Roger Moore s’est éteint ce mardi 23 mai en Suisse où il résidait. Il était âgé de 89 ans. L’acteur britannique était devenu l’archétype du gentleman anglais et du playboy avec ses rôles dans les séries télévisées Le Saint et Amicalement Votre, et surtout en incarnant James Bond à l’écran.

Sir Roger Moore a succombé « après un court, mais courageux combat contre le cancer » ont écrit sa fille et ses deux fils dans un communiqué. Roger Moore a longtemps habité à Gstaad, où vivent de nombreuses célébrités fortunées, avant de déménager à Crans Montana, une autre station de sports d’hiver réputée pour sa jet-set.

Playboy à l’écran, Roger Moore cumulait également les conquêtes dans la vie. Il s’est marié quatre fois. « Une bonne épouse est la meilleure recette pour rester en forme », avait-il expliqué en 2004. L’Italienne Luisa Mattioli, sa troisième femme, lui a laissé trois enfants.

En 2003, l’acteur avait échappé de peu à la mort après s’être écroulé sur une scène new-yorkaise, victime d’un arrêt cardiaque. L’accident lui avait valu d’être appareillé d’un stimulateur cardiaque, un gadget que n’aurait pas renié 007.

C’est Roger Moore qui a le plus longtemps incarné l’agent 007 à l’écran. Sept films, de Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) en 1973, à Dangereusement vôtre (A view to a kill) en 1985. Pressenti pour le premier épisode dès 1962, il avait été écarté, jugé trop beau. Il lui avait fallu attendre que Sean Connery se lasse du rôle pour prendre le relai

Avant d’incarner James Bond, Roger Moore avait déjà rôdé son personnage de gentleman playboy au petit écran. La série Le Saint (The Saint) dans les années 1960, lui offre le succès mondial confirmé par une autre série, Amicalement votre (The Persuaders!) où son complice Tony Curtis le surnommait Sa Majesté.

Roger Moore déclarait, lui, que son plus grand rôle avait été celui d’ambassadeur de l’Unicef, le fonds des Nations unies pour l’enfance, depuis 1991. C’est d’ailleurs cette mission qui lui avait valu d’être anobli par la reine d’Angleterre en 2003.

Source: RFI

Pin It on Pinterest