Logement: Alassane Ouattara promet une règlementation du secteur

Le Président ivoirien, Alassane Ouattara a dans le cadre de son adresse officiel aux travailleurs en ce lundi 1er mai, à Abidjan au palais présidentiel, tenu à rassurer les populations quant aux différentes tracasseries auxquelles elles sont confrontées en matière de logements. Une des préoccupations soulevées par toutes les centrales syndicales lors de leurs interventions.

« Les dispositions sont en train d’être prises pour une meilleure réglementation du secteur de la location. Car les questions de loyers sont quelquefois aberrantes. Nous allons mettre ainsi un terme à la fixation anarchique des prix de location et des domaines de cautions ». En matière de logement, le gouvernement a relancé la politique de reconstruction des logements sociaux, a-t-il assuré.

Poursuivant, le chef de l’Etat a affirmé que dans le secteur de la santé publique et de la protection sociale, outre la construction et la réhabilitation des structures sanitaires, environ 3000 postes budgétaires ont été programmés en 2017 pour le recrutement du personnel soignant. » Nous sommes cependant conscients que beaucoup restent à faire ». M. Ouattara a encouragé aussi la couverture maladie universelle qui est rentrée dans sa phase active avec le démarrage de la phase pilote.

Au plan sécuritaire, les capacités opérationnelles de nos forces de sécurité ont été renforcées. Une campagne rigoureuse de lutte contre le racket et les implantations de barrages anarchiques a été menée… a dit le M. Ouattara.

Par ailleurs, le chef de l’Etat ivoirien qui a écouté avec beaucoup d’intérêts les revendications des différentes centrales syndicales (cherté de la vie, insécurité, terrorisme,)a assuré que certains points ont été déjà couverts. Mais les nouvelles préoccupations seront soumises au ministre de l’emploi et aux membres du gouvernement pour être examinées.

Bien avant, le Président a promis être toujours attentif aux préoccupations des travailleurs. « Vos attentes sont nombreuses. Nous devons travailler main dans la main, mais sans chantages, sans confrontations ».

Isabelle Somian

Source: Fraternité Matin

Pin It on Pinterest