Le Portugal s’offre la première Ligue des nations

Trois ans après l’Euro 2016, la sélection portugaise fait main basse sur la nouvelle Ligue des nations. En finale chez eux à Porto, les hommes de Fernando Santos ont battu les Pays-Bas (1-0) grâce à un unique but de Gonçalo Guedes. Cette Ligue des nations n’est pas très populaire, mais elle nous assure d’une chose : ce Portugal a encore d’excellentes ressources.

On ignore si laLigue des nations atteindra un jour le prestige de l’Euro ou de la Coupe du monde de football. Il est probable que non. Mais l’histoire se souviendra que cette nouvelle compétition, qui a vu le jour en septembre dernier, a été remportée pour la première fois par le Portugal. En finale de la Ligue A – celle de l’élite du football européen – ce dimanche 9 juin, la Selecçao s’est imposée face aux Pays-Bas (1-0).

Guedes marque le but du titre

Cette Ligue des nations, créée pour remplacer les habituels matches amicaux internationaux – d’où ce prestige moindre –, vient donc garnir l’armoire à trophée du football portugais. Restée vide pendant 95 ans, celle-ci accueille deux coupes en l’espace de trois ans. En 2016, l’attaquant Eder offrait l’Euro à son pays tout en brisant les rêves de la France chez elle. Cette année, c’est Gonçalo Guedes qui hérite du costume de héros, plus modeste certes.

Alors que les deux sélections se neutralisaient à l’Estadio do Dragao de Porto, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain, désormais au FC Valence, a inscrit l’unique but du match à l’heure de jeu. A l’entrée de la surface et sans contrôle, le n°17 a déclenché une frappe lourde et a pu compter sur la main trop lâche de Jesper Cillessen pour faire trembler les filets (60e).

Le Portugal règne sur l’Europe et apaise un peu le traumatisme de 2004

Aussi peu glorieuse que soit cette Ligue des nations, cette victoire permet quand même au Portugal d’assoir sa réputation de meilleure équipe d’Europe, trois ans après l’Euro. Elle permet aussi d’exorciser un peu un souvenir douloureux : il y a 15 ans, à l’Estadio da Luz à Lisbonne, la Selecçao vivait un terrible affront en perdant chez elle en finale de l’Euro 2004 face aux modestes Grecs. Un crève-cœur pour les anciens Luis Figo, Rui Costa, Nuno Gomes, Pedro Miguel Pauleta, Maniche et Costinha, qui n’ont jamais rien gagné avec leur pays, et un cauchemar pour un jeune talent d’alors : Cristiano Ronaldo.

Depuis ce triste Euro, « CR7 » s’est vengé en remportant presque tout ce qu’il était possible de remporter et en conduisant sa sélection jusqu’à son premier titre en 2016. Pour ce boulimique de trophées, pas question de bouder cette Ligue des nations. Le capitaine Cristiano Ronaldo affichait un grand sourire au moment de soulever le trophée. Le Portugal de Fernando Santos a toujours son mot à dire sur l’échiquier européen. La jeunesse néerlandaise l’a appris à ses dépens. Les Pays-Bas qui, de leur côté, poursuivent leur disette : depuis l’Euro remporté en 1988, ils font chou blanc, avec notamment cinq demies (Mondial 1998 et 2014, Euro 1992, 2000 et 2004) et deux finales (Mondial 2010, Ligue des nations 2019) perdues.

Source: RFI

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest