Le Parlement européen débat de la pratique des «golden visas»

Le Parlement européen débattait ce 30 mai des « golden visas », une pratique qui consiste à acheter la nationalité d’un pays membre de l’Union européenne (UE) moyennant l’investissement d’une somme plus ou moins élevée.

Les « golden visas » désignent les pratiques d’une douzaine d’Etats-membres de l’Union européenne (UE) qui permettent à de riches individus d’acquérir la nationalité européenne moyennant une importante somme d’argent et une exigence réduite de résidence.

Depuis une dizaine d’années, le Portugal, Malte, Chypre, l’Espagne, la Lettonie et la Bulgarie offrent des passeports européens à des milliardaires étrangers, russes ou chinois pour la plupart, sans s’interroger sur la provenance de leurs fonds. Au Portugal, par exemple, depuis 2012, en contrepartie d’un investissement de 500 000 euros, de riches non européens se voient offrir un visa de résident permanent dans le pays, voire même la nationalité portugaise.

Débattu devant le Parlement européen à Strasbourg ce 30 mai, un nouveau rapport interpelle une nouvelle fois la Commission européenne pour qu’elle légifère sur ce sujet délicat. Chaque Etat est souverain en effet en la matière mais en conditionnant la nationalité européenne à une exigence financière, les valeurs d’égalité des citoyens européens sont bafouées et ces pratiques présentent des risques de corruption. Les bénéficiaires de ces passeports peuvent par ailleurs poursuivre leurs activités illicites dans leur pays d’origine depuis un Etat-membre de l’UE.

Source: RFI

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest