Le Montenegro intègre l’Otan et provoque la colère de Moscou

Lors d’une cérémonie au département d’Etat ce lundi 5 juin, le Premier ministre du Montenegro Dusko Markovic a remis au gouvernement américain l’instrument d’accession de son pays à l’Otan. La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg et du numéro 4 du département d’Etat américain, Thomas Shannon.

Avec 620 000 habitants, le Montenegro devient l’un des plus petits pays membres de l’Otan. Mais son adhésion fait que l’Alliance contrôle désormais tout le littoral nord de la Méditerranée, depuis le détroit de Gibraltar jusqu’à la frontière entre la Turquie et la Syrie.

Cette nouvelle extension de l’Otan survient à un moment d’inquiétude en Europe sur l’engagement du président américain Donald Trump envers l’Alliance.

Par ailleurs, l’adhésion du Montenegro au bloc occidental suscite la colère de la Russie. Pays majoritairement slave et orthodoxe, ancien membre du bloc soviétique, le Montenegro est considéré à Moscou comme élément de la zone d’influence russe.

Moscou avait jugé en avril que l’adhésion du pays à l’Alliance atlantique « reflète la logique de confrontation sur le continent européen, la mise en place de nouvelles lignes de démarcation ». La Russie a sanctionné le Montenegro, notamment en bloquant l’importation de ses vins.

Source: RFI

Pin It on Pinterest