Le Danemark accuse la Russie de piratage informatique

Selon un rapport publié par le Centre pour la cybersécurité danois, des pirates russes se seraient introduits dans des messageries électroniques du ministère danois de la Défense. Les hackers auraient mené ces actions pendant deux ans. Moscou nie ces accusations.

Le Danemark accuse l’organisation APT28. Ce groupe de hackers russes est aussi soupçonné par les Etats-Unis de piratage du parti démocrate pendant la dernière campagne présidentielle américaine. « Les mails piratés ne contenaient pas de secrets militaires, mais que c’était évidemment grave », a déclaré le ministre danois de la Défense, Claus Frederiksen.

Le Danemark n’est pas le seul pays à accuser la Russie d’actes de piratage. Avant lui, la Grande-Bretagne a suspecté Moscou d’influencer la campagne pour le Brexit, tandis que l’Italie a dénoncé une opération de propagande lors du référendum constitutionnel en fin d’année dernière. Mais Moscou a toujours démenti ces accusations.

Au Danemark, la polémique surgit alors que le pays va déployer près de 200 soldats à la fin de l’année en Estonie, pays voisin de la Russie, dans le cadre d’une opération de l’Otan. Leur mission sera d’observer les opérations russes dans la région. Le gouvernement danois a déjà mis en garde ses soldats contre les manipulations et les tentatives d’intimidation russes.

Source: RFI

Pin It on Pinterest