La police tunisienne abandonne un groupe de migrants dans le désert

Un groupe de migrants aurait été abandonné dans le désert par la police tunisienne, les organismes d’aide au migrants n’ont pas pu les localiser alors qu’il n’ont ni à boire ni à manger.

C’est un cri de détresse dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux. Un groupe de 36 ivoiriens, dont 11 femmes et 4 enfants, auraient été abandonnés par la police dans le désert libyen à la frontière avec la Tunisie sans eau, sans nourriture et sous des températures caniculaires depuis le samedi 3 aout, d’après l’auteur de la vidéo.

« On nous a jetés en brousse ici avec nos enfants. On a pas mangé, on a rien à manger », se plaint une femme.
« Nos enfants n’ont pas l’eau à boire, pardonnez, ayez pitié de nous, on ne sait pas comment faire », se lamente une seconde.

Au début du week-end, des hommes en uniformes de la ville de Sfax, à l’est de la Tunisie, accusent le groupe d’ivoiriens de préparer une migration clandestine.
Mais selon la personne qui filme, ils organisaient en réalité des festivités pour la fête nationale de la Côte d’ivoire.

Les 36 personnes ont été emmenées à plus de 200 kilomètres dans le Sud et abandonnées dans le désert en Lybie. Selon le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, il s’agit d’une violation grave des droits des migrants .

Le conflit Libyen a obligé les migrants à se réfugier en Tunisie.
Yacoub est l’un d’eux. Il avait pour objectif d’aller en Europe. Aujourd’hui, il souhaite rentrer chez lui car les conditions de vie sont difficiles.

« Je lance un appel à l’Etat de Côte d’ivoire de nous aider à rentrer dans notre pays. Franchement nous souffrons, nous pleurons », déclare-t-il.
Les ONG locales appellent les autorités tunisiennes à mettre à jour le règlement juridique de l’immigration dans le pays.
A ce jour, nous n’avons pu obtenir aucun commentaire des autorités sur place concernant le groupe de 36 personnes.

Source: BBC Afrique

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest