La Côte d’Ivoire va porter à 90 MW le niveau de ses exportations d’électricité vers le Burkina Faso

La Côte d’Ivoire va augmenter de 83 à 90 mégawatts, ses exportations d’énergie électrique vers le Burkina Faso au premier semestre 2018. L’information a été donnée par le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, à l’issue d’une séance de travail avec son homologue ivoirien Amadou Gon Coulibaly, tenue le vendredi 07 juillet dernier.

Cette rencontre s’est déroulée en prélude à la 6ème Conférence au sommet du traité d’amitié et coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, qui se tiendra du 17 au 18 juillet prochain à Ouagadougou.

A cet effet, plusieurs questions ont été abordées. Il s’agit entre autres : du projet de l’autoroute Yamoussokro–Ouagadougou ; de la réhabilitation du chemin de fer Abidjan–Ouagadougou–Kaya ; et de l’approvisionnement en hydrocarbure et énergie électrique du Burkina Faso par la Côte d’Ivoire.

Concernant l’énergie électrique, il faut relever que les capacités de production nationale et d’importation injectées dans le Réseau national interconnecté du Burkina Faso correspondent à une offre de puissance de 244 MW en 2017. La demande étant estimée à 300 MW, le déficit prévisionnel est de l’ordre de 56 MW. Le taux d’électrification du pays, quant à lui, a été évalué en 2015 à 18,83%, avec une forte disparité entre le milieu urbain et rural.

Ainsi, outre la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso envisage d’importer 85 MW à partir du Ghana au terme de la réalisation du projet d’interconnexion Bolgatanga-Ouagadougou dont l’achèvement des travaux est initialement prévu pour fin 2017.

Source: Agence Ecofin

Pin It on Pinterest