Jeux olympiques: Paris assurée d’organiser les JO 2024 ou 2028

Le Comité international olympique (CIO) a décidé d’attribuer en même temps les Jeux d’été 2024 et 2028, le 13 septembre 2017 à Lima au Pérou. Les membres du CIO ont voté cette réforme qui permettra à Paris et à Los Angeles, les deux villes candidates, d’organiser à tour de rôle les JO.

Sauf revirement, Paris organisera les Jeux olympiques d’été pour la troisième fois de son histoire, en 2024 ou en 2028. La capitale française, hôte de la plus grande manifestation sportive mondiale en 1900 et en 1924, a désormais la garantie d’être désignée pour la 33e ou la 34e édition, le 13 septembre 2017 à Lima.

Sans surprise, le Comité international olympique (CIO) a en effet voté ce 11 juillet en faveur d’une attribution simultanée des JO 2024 et 2028, lors de sa 131e session. Les membres du CIO ont ainsi suivi l’avis de leur président Thomas Bach, ce 11 juillet 2017 à Lausanne.

Après un court débat sur le sujet, ceux-ci ont opté pour des négociations tripartites permettant à la ville écartée pour les Jeux de 2024 d’accueillir l’édition 2028.

Négociations entre Paris, Los Angeles et le CIO

Un lot de consolation potentiel sur lequel le président de la République française, Emmanuel Macron, ne s’est pas appesanti durant un point presse, avant cette décision du Comité international olympique. « Nous avons perdu trois fois dans la course pour les Jeux. Nous ne voulons pas perdre une 4e fois, a indiqué le chef de l’Etat, en référence aux échecs pour les JO 1992, 2008 et 2012. J’étais venu ici pour soutenir l’équipe et pour dire à quel point ces Jeux sont importants pour notre pays. La France y est prête, elle les attend ».

La délégation de Paris 2024 avait présenté une dernière fois son projet aux membres de CIO, peu après son homologue américaine. Emmanuel Macron, venu spécialement à Lausanne pour l’occasion, et les autres représentants français ont alors réaffirmé qu’ils seraient prêts pour 2024, sans fermer totalement la porte à 2028.

■ Quel budget pour les JO à Paris ?

Un milliard d’euros, c’est ce que les JO devrait coûter à l’Etat français sur un total de 6,6 milliards, d’après le dossier de candidature. Les collectivités contribueraient à hauteur de 500 millions.

Pour Emmanuel Macron, ce budget a peu de chance d’évoluer, car la grande majorité des infrastructures existent déjà ou seront temporaires. Los Angeles a fait valoir les mêmes arguments et prévoit un budget de 4,9 milliards d’euros.

En France, reste à construire un village olympique, un centre pour les médias et une piscine olympique à Aubervilliers. Les transports franciliens devront aussi être en partie mis aux normes pour les personnes handicapées.

Emmanuel Macron y voit des investissements pour l’avenir. Ces bâtiments seront construits en Seine-Saint-Denis, département où le taux de pauvreté est le plus élevé de France. Le village olympique sera reconverti en complexe immobilier pour familles et étudiants.

Mais depuis 30 ans, les budgets prévisionnels des Jeux olympiques ont toujours été dépassés. Sur cette période, le coût final est en moyenne 37% plus élevé que prévu.

Un organisme indépendant, mandaté par le comité de candidature, a chiffré à 10,7 milliards les retombées économiques des Jeux.

Source: RFI

Pin It on Pinterest