Israël: inculpé pour avoir lancé 2000 fausses alertes à la bombe aux Etats-Unis

Un jeune Israélo-Américain arrêté il y a un mois dans le sud d’Israël a été officiellement inculpé ce lundi 24 avril. Il serait le principal responsable de la vague de fausses alertes ayant visé des lieux communautaires juifs au début de l’année aux Etats-Unis. Il sera poursuivi pour ces fausses alertes, mais aussi pour des attaques ou menaces visant des personnalités américaines.

L’acte d’accusation retient 2 000 fausses alertes à la bombe lancées dans différents pays. Des alertes visant des institutions juives mais pas uniquement : des commissariats de police, des hôpitaux, des centres commerciaux et des compagnies aériennes ont également été touchées.

Par ailleurs, les enquêteurs estiment que le jeune homme de 18 ans a également tenté d’extorquer de l’argent à un élu républicain du Delaware, aux Etats-Unis. Ernesto Lopez était devenu une cible du pirate informatique après avoir critiqué l’auteur de ces appels.

Le jeune Israélo-Américain – encore non identifié à ce moment-là – l’aurait alors appelé pour lui demander de retirer ses propos, aurait tenté d’obtenir de l’argent de sa part, puis aurait finalement fait livrer de la drogue chez lui pour le compromettre.

Autre chef d’accusation retenu : des menaces d’enlèvement et de meurtre visant le fils d’un cadre du Pentagone, le ministère américain de la Défense.

La justice américaine a également ouvert de son côté une procédure vendredi dernier en Floride et pourrait réclamer l’extradition du suspect. Mais avant même qu’une demande ne soit formulée, les autorités israéliennes ont déjà manifesté leur opposition à ce transfert.

Source: RFI

Pin It on Pinterest