Iran: le Parlement vote une loi contre les sanctions américaines

Le président américain Donald Trump renonce à l’abandon de l’accord sur le programme nucléaire iranien, et dans le même temps annonce de nouvelles mesures de rétorsion pour dénoncer la poursuite du programme de missiles balistiques développé par Téhéran. La riposte iranienne n’a pas tardé puisque quelques heures après, le Parlement iranien a entamé la procédure pour voter une loi pour renforcer ce programme balistique, comme la branche des Gardiens de la révolution qui luttent spécifiquement contre les actions de Washington dans la région.

Le texte a été voté à une très large majorité des députés iraniens. Le président du Parlement, Ali Larijani, a déclaré que l’Iran allait répondre de toutes ses forces aux actions hostiles des Etats-Unis.

Le texte de loi prévoit notamment d’accorder plus de 260 millions de dollars supplémentaires pour développer le programme balistique de l’Iran et plus de 260 millions de dollars à la force Qods des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du pays « pour lutter contre le terrorisme ».

La force Qods est chargée des opérations extérieures, notamment en Syrie et en Irak, où l’Iran a envoyé des conseillers militaires et des volontaires pour épauler les armées de ces deux pays à lutter contre les groupes rebelles et jihadistes.

Ce vote intervient alors que le gouvernement américain, qui a décidé de préserver l’accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre l’Iran et les grandes puissances, a annoncé qu’il allait imposer en même temps de nouvelles sanctions contre Téhéran à cause de son programme balistique et ses actions au Proche-Orient.

Le texte de loi est aussi une réponse à une loi votée en juin dernier par le Sénat américain qui veut imposer de nouvelles sanctions contre l’Iran.

Source: RFI

Pin It on Pinterest