Irak: saisie de documents dévoilant la structure du groupe Etat islamique

La chaîne qatarienne al-Jazeera affirme avoir obtenu des documents officiels du groupe Etat islamique permettant de mieux comprendre les structures internes de l’organisation et son mode de fonctionnement. Certains documents saisis concernent les jihadistes étrangers.

Une partie des documents retrouvés près de la ville de Mossoul, l’ancienne capitale du groupe Etat islamique, porte l’en-tête « Comité autorisé ». Une structure créée l’an dernier pour diriger l’organisation en cas de mort, de fuite ou de capture des chefs régionaux.

Selon un expert cité par la chaîne qatarienne al-Jazeera, le responsable actuel de ce « Comité » serait un Jordanien du nom d’Abou Abdel Rahman al-Shami. Certains fichiers consultés par al-Jazeera citent les noms de jihadistes français, suisses, belges ou des pays des Balkans, qui ont soit refusé de se battre, soit voulu retourner dans leur pays d’origine.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) avait rapporté à plusieurs reprises l’exécution de combattants étrangersdu groupe Etat islamique qui ont fui le champ de bataille ou tenté de rejoindre les pays d’où ils venaient.

Les dossiers contiennent aussi les noms, les nationalités et les photos des policiers jihadistes arrêtés pour consommation d’alcool, agression sexuelle sur des enfants, vols et blasphème. Les peines encourues pouvaient aller de quelques coups de fouet à l’exécution capitale.

Le document permet, enfin, de lever le voile sur la structure et l’organigramme du groupe Etat islamique qui aurait, selon un expert cité par al-Jazeera, tous les attributs d’une organisation nazie ou fasciste.

Source: RFI

Pin It on Pinterest