Irak: importante intoxication alimentaire dans un camp de déplacés de Mossoul

Dans un camp de déplacés près de Mossoul, 800 personnes ont été touchées par un empoisonnement alimentaire, principalement des enfants. Une crise gérée par le Haut-Commissariat pour les réfugiés, responsable de ce camp.

Lundi soir un donateur privé a fait livrer des repas depuis un restaurant d’Erbil pour la rupture du jeûne du ramadan dans un des camps à l’est de Mossoul. Quelques heures plus tard, l’alerte a été donnée, explique Frédéric Cussigh du Haut Commissariat pour les réfugiés responsable des opérations dans le camp.

« On parle de peut-être de 800 personnes qui ont été infectées. C’était important de réagir rapidement. La première chose c’était de renforcer les équipes de santé sur place. Environ 200 individus ont été transportés vers des hôpitaux pour traitement. »

Il est difficile pour l’instant de savoir si le problème a été causé lors de la conception des plats cuisinés ou bien lors de leur transport d’Erbil jusqu’au camp. En Irak, la chaleur s’est installée, il fait 45°C, une problématique de plus dans le quotidien des familles.

« On essaye de faire un maximum pour amortir cette chaleur. On a des astuces, comme relever les parois des tentes pour qu’elles soient plus ventilées, on essaye d’augmenter la quantité d’eau par jour et par personne. Nous sommes en train de chercher des solutions pour électrifier les tentes puisque nous avons des partenaires qui sont prêts à distribuer des ventilateurs pour faire baisser la chaleur », ajoute Frédéric Cussigh.

Dans le cœur de Mossoul, toujours sous contrôle de l’organisation Etat islamique, les familles prisonnières souffrent elles aussi de la chaleur. En état de siège elles n’ont plus ni nourriture ni eau potable.

Source: RFI

Pin It on Pinterest