Interview de Steve Essis pour la célébration des 2 ans du R.I.D.D

Pour la célébration des deux(2) ans du Réseau Ivoirien des Diplômés de la Diaspora (RIDD), son président Mr Steve Essis, nous a accordé une interview exclusive.

Bonjour Mr Steve ESSIS, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ainsi que votre structure ?

  • Bonjour, Je suis Steve ESSIS, Diplômé en Management des Organisations et en Marketing Opérationnel, Président du Réseau Ivoirien des Diplômés de la Diaspora (RIDD).
  • Né le 15 Novembre 2017, le RIDD est une organisation qui fait la promotion des étudiants ivoiriens formés à l’extérieur.

Comme le dit son slogan « Vivier de compétences au service de la côte d’ivoire ‘’, elle a pour mission principale  de créer un cadre propice au retour des diplômés de la diaspora ivoirienne, afin de renforcer les capacités des entreprises privées et publiques ivoiriennes à travers le retour de nos cerveaux et promouvoir l’entrepreneuriat jeune pour le développement du pays.

Ses axes d’intervention tournent autour donc de l’Insertion socioprofessionnelle, l’orientation académique, l’entrepreneuriat des jeunes, et le renforcement de capacités professionnelles.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer le RIDD et quel est son objectif principal ?

  • De retour de la diaspora après les études universitaires, il m’a été personnellement difficile de voir certains de mes amis ayant fait nos études à l’extérieur ensemble trouver un stage et un emploi. C’est confronté à ce défi, et ayant réalisé le besoin de créer un organisme qui faciliterait la recherche d’emploi et l’insertion professionnelle pour nos jeunes élites formées à l’extérieur, que j’ai été encouragé à m’associer avec des amis pour créer ce réseau.
  • Comme mentionné plus haut, notre réseau a pour mission principale de créer un cadre propice au retour des diplômés de la diaspora ivoirienne, afin de contribuer activement au développement de notre pays, et ainsi réduire à la fuite des cerveaux.

Qu’est-ce que vous avez accompli de marquant depuis la mise sur pieds du RIDD ?

  • Depuis la création du réseau, nous avons réussi à :
  • Insérer professionnellement 25 personnes dans des stages et emplois,
  • Aider 6 entrepreneurs jeunes à donner vie à leur projet,
  • Révéler au grand public, rendre visibles, et mettre en relation 21 jeunes diplômés formés à l’extérieur auprès des entreprises recruteuses potentielles.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confrontées ?

  • Comme toute jeune organisation, les défis sont connus à savoir :
  • Des défis de financements tout d’abord, pour la tenue de nos différentes activités annuelles (les Awards, la campagne de sensibilisation contre la fuite des cerveaux, la caravane de l’entrepreneuriat, le café du RIDD, la tribune du RIDD etc.).
  • Ensuite viennent les défis liés à la visibilité, à la notoriété, et à l’impact de nos activités à grande échelle.

Ressentez-vous que vous impacter positivement sur la diaspora ?

  • Le réseau en deux (02) ans est arrivé à créer pour sa cible plusieurs opportunités de stages et d’emplois.
  • En deux (02) ans nous avons pu s’insérer et ouvrir des bureaux, que nous appelons coordinations, dans près de dix(10) pays en plus de la Côte d’Ivoire (Afrique du sud, France, Allemagne, Ukraine, Russie, Burkina Faso, Maroc, Sénégal, Etats-Unis, Chine),
  • En 2 ans, c’est près de 1000 étudiants recensés dans notre base de données, qui sont impactés par nos actions, et nous comptons ouvrir en 2020 plusieurs autres coordinations.
  • En deux (02) ans, l’intérêt qu’a suscité, les Awards de la Diaspora Estudiantine Ivoirienne (ADESTIV) a accru, des partenaires, et des candidatures.

Quelles sont vos perspectives à court, moyen et long terme ?

  • A court et moyen terme, notre réseau prévoit de concevoir une plateforme pour faciliter le contact, et la relation directe entre les diplômés et les entreprises.
  • A long terme, notre objectif est de faire du RIDD, une institution qui soit la référence par excellence en Côte d’Ivoire, en termes de réinsertion socio-professionnelle et une aubaine de promotion de l’entrepreneuriat de nos jeunes profiles excellent formés à l’extérieur.

Vous allez célébrer l’anniversaire de création de votre association. Quel bilan vous faites de votre parcours personnel et de celui du réseau ?

  • Même si beaucoup reste à faire, notre bilan à mi-parcours est satisfaisant eu égard à tout ce qui a été discuté précédemment.
  • Je suis personnellement heureux de voir que nombreux aient épousé avec moi cette vision, et continue de mener avec engouement, engagement et volontariat, des actions allant à sa réalisation.

Pouvez-vous nous présenter votre équipe et qu’est-ce qui vous a poussé à les choisir ?

  • Comme son nom l’indique, notre équipe est composée de jeunes étudiants et/ou diplômés de la diaspora, de formations différentes, allant des mieux au moins connues, et qui formés en bureau local (Côte d’Ivoire) et international (dans les différents pays ou notre réseau est représenté).

Si vous avez un appel à lancer, quel serait-il ?

  • L’appel serait lancé à l’endroit aux partenaires étatiques, institutionnels, et internationaux, afin d’apporter leur soutien à cette initiative communautaire noble. Car la fuite des cerveaux représenterait une perte énorme pour notre pays.

En une phrase comment définiriez-vous le RIDD ?

  • Retenez que le Réseau Ivoirien des Diplômés de la Diaspora, est le vivier de compétences internationales au service de notre Côte d’Ivoire.

Quel est votre mot de fin ?

  • Des remerciements spéciaux à tous ceux (partenaires et étudiants/diplômés de la diaspora) qui nous soutiennent depuis deux (02) ans !

Aux futurs adhérents partenaires et étudiants/diplômés de l’extérieur, si nous avons une vision commune, alors pourquoi ne pas faire chemin ensemble ?

Source: Carrefourivoire.net

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest