Inde: le Parlement interdit la répudiation chez les musulmans

Le Parlement indien vient d’adopter une loi interdisant la répudiation pratiquée par certains musulmans. Le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi menait ce combat législatif depuis plus de deux ans.

Selon la coutume pratiquée seulement par les musulmans les plus orthodoxes, il suffisait à un homme de prononcer trois fois de suite le mot « talaq » (« je divorce ») pour répudier son épouse.
D’après le gouvernement indien, seulement quelques centaines de femmes aurait été ainsi répudiées ces dernières années. Mais pour celles-ci, l’effet de cette répudiation est dévastateur.

La Cour suprême avait jugé le tripe talaq inconstitutionnel il y a deux ans, mais le gouvernement insistait pour le criminaliser, soutenant que la pratique avait toujours cours. Les nationalistes hindous au pouvoir montrent ainsi qu’ils se soucient du sort des musulmans, alors que les membres de cette minorité sont régulièrement pourchassés ou lynchés par des militants hindouistes.

Une fois la loi signée par le président, la répudiation sera punie de trois ans de prison et l’épouse se verra offrir une pension. Les poursuites pourront être abandonnées en cas d’une demande de réconciliation de l’épouse.

Source: RFI

Please follow and like us:
error

Pin It on Pinterest