Inde: contre le viol, un village interdit aux filles de porter des jeans

Un village indien a décidé d’interdire aux jeunes filles de porter des jeans et autres vêtements considérés comme « attirants », au motif qu’ils encouragent le viol et les agressions.

Contre le viol des femmes, un village indien leur impose de changer leur mode de vie. Réuni en assemblée, le panchayat (gouvernement) de la localité de Dholpur, dans l’Etat du Rajasthan, en Inde, a ainsi pris samedi la décision d’interdire aux filles de porter des « jeans et autres vêtements attirants », mais aussi de se servir de leur téléphone portable, au motif que ces pratiques encouragent les agressions, rapporte le site Hindustan Times.

« Fléaux sociaux »

Pour les membres de ce petit gouvernement local, les filles portant des jeans et utilisant des téléphones portables seraient en train de « ruiner la culture indienne ». Pourtant, la plupart des jeunes filles vivant aujourd’hui dans les villages indiens font le choix de vivre et de s’habiller à l’occidentale. Aussi, leurs parents ont reçu l’ordre de ne pas leur fournir de jeans et de téléphones à leurs filles, et se sont vu conseiller de surveiller leurs activités. Le gouvernement de Dholpur a par ailleurs précisé qu’il imposerait cette décision par « la force » dans le village.

« De bonnes décisions ont été prises par le panchayat pour éradiquer les fléaux sociaux. Les viols et les agressions augmentent car les femmes portent des vêtements attirants », a déclaré le représentant de ce gouvernement, Kanasil Hariom Singh Parmar.
« Notre but est de débarrasser des mauvaises habitudes dans le village. Nous avons interdit les filles de poter des jeans et des vêtements attirant pour le développement global du village », a surenchéri Dhaniram Kushawaha, un membre du panchayat.

Alcool et tabac interdits

Le même jour, ce gouvernement de Dholpur a également mis en place une interdiction de la consommation d’alcool, dont le non respect entraînerait une amende de 1.100 roupies, soit environ 15 euros.

En revanche, les informateurs, qui dénoncent auprès du gouvernement la vente et la consommation d’alcool, se verraient récompensés de la somme de 500 roupies. Quant aux sachets de tabac, leur vente sera bientôt interdite dans tous les magasins.

Source: BFMTV

Pin It on Pinterest