Incendies, toitures arrachées, arbres déracinés: la tempête Ciara provoque de nombreux dégâts

Depuis dimanche, la tempête Ciara souffle le nord de l’Europe, causant de nombreux dégâts matériels et humains. En France, ces vents violents devraient perdurer ce mardi matin avec des rafales qui atteignent et dépassent temporairement les 200 km/h, avant de faiblir en cours d’après-midi.

Nouvelle nuit de tempête sur l’Hexagone. Après s’être abattue sur le nord et l’est de la France, la tempête Ciara a déferlé sur la Corse avec des rafales de 150 à 220 km/h de la Balagne au Cap Corse et vers Sagro. Ces vents violents devraient perdurer ce mardi matin avec des pics à 200 km/h – les Alpes-Maritimes, la Corse du Sud et la Haute-Corse sont en alerte aux vents forts -avant de faiblir progressivement en cours d’après-midi.

Incendies en Corse
Ce vent attise un incendie qui a démarré lundi à Pietracorba, dans le Cap Corse. Poussé par des vents tourbillonnants avec des pointes à 140 km/h, le feu avait parcouru 70 hectares lundi soir. Aucun moyen aérien ne pouvait être engagé du fait des conditions météo, ont indiqué les pompiers.

En Corse-du-Sud, 200 pompiers restent également mobilisés sur l’incendie de Quenza placé « sous surveillance active ».

Ce coup de vent oblige par ailleurs à suspendre toute activité portuaire au départ de Bastia et de l’Ile Rousse et à détourner tous les vols à destination de Calvi vers Bastia, a annoncé la préfecture.

Risques de vagues-submersion
La Seine-Maritime et l’Eure restent ce mardi en vigilance orange en raison de crues de la Seine. De même, sur la façade ouest, les départements du Pas-de-Calais et de la Somme restent en vigilance orange à cause des risques de vagues-submersion jusqu’à ce mardi 16h00.

Selon la préfecture, « l’intensité du phénomène sera plus marquée au moment des pleines mers », soit mardi autour de 01h00 du matin puis vers 13h00.

Amélioration dans les transports
Dans les transports, le pire semble passé. Sur le réseau ferroviaire, « il n’y a plus de perturbations à attendre, il reste quelques difficultés isolées », a déclaré la SNCF lundi soir.

Même accalmie sur le front aérien:

« Il n’y a pas eu de retard significatif par rapport à une journée normale » selon une source aéroportuaire.

Une cinquantaine de vols ont dû être annulés ou retardés à Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly, ainsi que plusieurs vols en région affectant des milliers de passagers.

La situation s’améliore également pour les usagers d’électricité: environ 15.000 foyers restaient privés d’électricité lundi soir, principalement en Normandie, dans les Hauts-de-France et dans le grand Est, un chiffre en recul par rapport au pic de 130.000 foyers touchés par des coupures lundi en début de matinée, selon Enedis.

Des blessés légers en France
A Louvroil, près de Maubeuge, un piéton a été percuté par un panneau publicitaire. Il a été transporté à l’hôpital dans un état grave, selon les sapeurs-pompiers. Dans le Grand Est, outre le dégagement de nombreux arbres couchés sur les chaussées, les pompiers ont reçu des milliers d’appels et sont intervenus des centaines de fois pour des toitures envolées et des lignes électriques tombées à terre.

Dans le Bas-Rhin, six personnes ont été légèrement blessées, dont deux femmes de 45 et 57 ans quand un arbre est tombé à Strasbourg. Dans le Haut-Rhin, la préfecture a rapporté également « trois blessés » pris en charge par les pompiers. Deux personnes ont également été légèrement blessées en Meurthe-et-Moselle, selon la préfecture qui a suspendu les transports scolaires toute la matinée.

A Paris et dans les départements de la petite couronne, les pompiers ont effectué plus de 300 interventions depuis les premières rafales de vent dimanche matin, pour des chutes d’objets ou de branchages pour l’essentiel. A Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), 150m2 d’une toiture d’école ont été soufflés, et à Vogelsheim (Haut-Rhin), une centaine de pompiers ont été mobilisés par l’incendie d’une scierie.

Dans le Nord, les sapeurs-pompiers sont notamment intervenus sur la façade d’un hôtel situé près de la gare de Lille-Europe, qui « menaçait de s’effondrer sur la voie publique depuis une hauteur de plus de 50 m ».

Sept morts en Europe
La tempête Ciara a fait depuis dimanche au moins sept morts en Europe. Un homme a péri dans sa voiture à la suite de la chute d’un arbre sur une autoroute au sud-ouest de Londres. Dans le sud de la Pologne, deux femmes, de 21 et 52 ans, et une adolescente de 15 ans, appartenant toutes à la même famille, ont été tuées dans l’effondrement d’une toiture provoqué par des rafales de vent de près de 100 km/h.

Dans le nord-est de la Slovénie, un homme de 52 ans est mort écrasé dans sa voiture par la chute d’un arbre. Dans le sud de la Suède, un plaisancier a perdu la vie après le chavirage de son embarcation. Une personne qui l’accompagnait est quant à elle portée disparue.

Un homme a également trouvé la mort en République Tchèque, victime en voiture d’une sortie de route barrée par un arbre déraciné. Plusieurs personnes ont également été blessées dans ce pays, où le vent a soufflé jusqu’à 180 km/h, dont deux adolescents à Prague quand un arbre est tombé.

Source: BFMTV

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest