G20: Mauricio Macri et Emmanuel Macron affichent leurs convergences

Après une matinée de détente au milieu des écrivains argentins et à la fondation Borges, le président Macron a ouvert ce jeudi 29 novembre la séquence politique avec un long entretien à la mi-journée à la Casa Rosada, le palais présidentiel de son homologue argentin Mauricio Macri. Les deux chefs d’Etat ont affiché leur soutien mutuel, à la veille de l’ouverture du G20.

« Merci pour cette parenthèse au milieu des livres ». Telle est la dédicace d’Emmanuel Macron sur le livre d’or de la fondation Borges. Le président semble souffler à Buenos Aires, loin de la colère des « gilets jaunes » et avant d’entamer les difficiles négociations du G20 – il a tout de même dû évoqué le sujet plus tard (voir ici).

Face à la presse avec son homologue argentin, Mauricio Macri, le président français a balayé une question sur leur surnom à tous deux de « présidents des riches ». « C’est un défi imposé par la mondialisation, qui touche beaucoup de nations et de pays émergents, a-t-il expliqué. Un défi à relever. »

Plus prolixe en revanche sur le G20, Emmanuel Macron a remercié Mauricio Macri pour son soutien sur le climat et le commerce, partageant tous deux le même attachement au multilatéralisme. Quant à savoir si le président Macron s’entretiendra avec le président Trump en marge du sommet, rien n’est moins sûr, semble-t-il. « Nous avons des contacts permanents », a sobrement répondu le chef de l’Etat français.

Rencontre avec MBS

Il verra en revanche le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salman, l’homme sulfureux de ce sommet du G20 après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. « Je souhaite que les investigations se poursuivent et puissent apporter une clarté complète à la famille, aux proches et à la communauté internationale, et qu’il puisse y avoir une association de la communauté internationale », a estimé le président français.

Emmanuel Macron s’est dit favorable à ce qu’il y ait « une transparence et une association de représentants de la communauté internationale sur cette affaire, puisqu’elle a touché le monde entier ». Il a aussi expliqué qu’il évoquerait l’affaire « entre Européens », car « j’ai souhaité avoir un réunion de coordination des Européens avant ce G20 » à Buenos Aires.

Source: RFI

Please follow and like us:

Pin It on Pinterest