Festival de Cannes 2017: La liste des courts métrages en compétition

La 70e édition du plus grand festival de cinéma au monde ouvre le 17 mai ses portes, mais le comité de sélection a déjà publié ce mercredi 12 avril la liste des 9 courts métrages en lice pour la Palme d’or et les 16 films de la Sélection Cinéfondation. Parmi les élus, il y a des cinéastes venant d’Europe, du Moyen-Orient, d’Amérique et d’Asie, mais pas d’Afrique.

4843 cinéastes du monde entier ont envoyé leur court métrage en espérant d’être sélectionnés au plus prestigieux festival du monde. Au final, huit fictions et un dessin animé ont réussi à entrer en lice pour la Palme d’or du court métrage au Festival de Cannes. Le trophée sera remis par le grand cinéaste romain Cristian Mungiu, Palme d’or 2007 et président du jury, lors de la Cérémonie du palmarès, le 28 mai 2017.

9 courts métrages de 9 pays différents

Parmi les cinéastes en compétition figurent des cinéastes complètement inconnus comme le Polonais Grzegorz Molda (Koniec Widzenia) ou la Suédoise Julia Thelin (Push it), mais aussi des réalisateurs confirmés comme le Colombien Andrés Ramirez Pulido avec Damiana, après avoir déjà été sélectionné avec son précédent court métrage El Edén dans les prestigieux festivals internationaux de Berlin et de Carthagène.

La Française Lucrèce Andreae présente la seule animation de la liste. Pépé le Morse est son premier court métrage professionnel, après avoir remporté en 2011 le prix spécial du jury au Festival d’Annecy pour Trois petits points, son film de fin d’études réalisé avec son groupe à l’Ecole des Gobelins.

De « Katto » à « Lunch Time »

Le Finlandais Teppo Airaksinen, 35 ans, auteur et réalisateur de plusieurs courts métrages, mais aussi de documentaires et de séries à la télévision, présente Katto. L’Iranien Alireza Ghasemi, auteur et réalisateur de plusieurs courts métrages, racontera dans Lunch time une histoire autour d’une fille de 16 ans censée d’identifier sa mère à la morgue.

La jeune cinéaste franco-chilienne Fiona Godivier évoque dans son deuxième court métrage Across my Land (États-Unis) l’histoire d’un père et de son fils autour de la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Quant au réalisateur chinois Qiu Yang, qui a fait ses études en Australie et été déjà sélectionné en 2015 à la Cinéfondation, il a pu convaincre le comité de sélection avec son court métrage Xiao Cheng Er Yue.

De « A World Not Ours » à « A Drowning Man »

A Drowning Man s’intitule le nouveau court métrage de Mahdi Fleifel. Né en 1979 à Dubai, il est connu pour ses documentaires A World Not Ours (2012) ou A Man Returned (2016) où il aborde la vie des réfugiés palestiniens. Un sujet qui pourrait trouver beaucoup d’écho au Festival de Cannes, le festival le plus médiatisé au monde.
Les courts métrages en lice pour la Palme d’or 2017
– Teppo Airaksinen, Katto (Finlande), 15’
– Lucrèce Andreae, Pépé le Morse (France), 14’
– Mahdi Fleifel, A Drowning Man (Royaume-Uni, Danemark, Grèce), 15’
– Alireza Ghasemi, Lunch Time (Iran), 15’
– Fiona Godivier, Across My Land (États-Unis), 15’
– Grzegorz Molda, Koniec Widzenia (Pologne), 15’
– Qiu Yang, Xiao Cheng Er Yue (Chine), 15’
– Andrés Ramirez Pulido, Damiana (Colombie), 15’
– Julia Thelin, Push it (Suède), 8’

La Sélection Cinéfondation 2017

– Yuval AHARONI, BEN MAMSHICH, Steve Tisch School of Film & Television, Tel Aviv University (Israël) 25′
– Bahman ARK, HEYVAN, Iranian National School of Cinema (Iran) 15′
– Michal BLAŠKO, ATLANTÍDA, 2003, FTF VŠMU (Slovaquie) 30′
– Stijn BOUMA, LEJLA, Sarajevo Film Academy (Bosnie-Herzégovine) 22′
– Eduardo BRANDÃO PINTO, VAZIO DO LADO DE FORA, Universidade Federal Fluminense (Brésil) 22′
– Aya IGASHI, TOKERU, Toho Gakuen Film Techniques Training College (Japon) 45′
– Payal KAPADIA, AFTERNOON CLOUDS, Film and Television Institute of India (FTII) (Inde) 13′
– Léa KRAWCZYK, A PERDRE HALEINE, La Poudrière (France) 4′
– Marian MATHIAS, GIVE UP THE GHOST, NYU Tisch School of the Arts (États-Unis) 13′
– Valentina MAUREL, PAUL EST LÀ, INSAS (Belgique) 24′
– Imge ÖZBILGE, CAMOUFLAGE KASK (Belgique) 6′
– Roberto PORTA, PEQUEÑO MANIFIESTO EN CONTRA DEL CINE SOLEMNE, Universidad del Cine (FUC) (Argentine) 14′
– Rory STEWART, WILD HORSES, NFTS (Royaume-Uni) 26′
– Áron SZENTPÉTERI, LÁTHATATLANUL, Színház-és Filmművészeti Egyetem (Hongrie) 32′
– Tommaso USBERTI, DEUX ÉGARÉS SONT MORTS, La Fémis (France) 27′
– WANG Yi-Ling, YIN SHIAN BIEN JIAN GON LU, National Taiwan University of Arts, Taïwan 28′

Source: RFI

Pin It on Pinterest