Etats-Unis: une petite manifestation «révolutionnaire» pour la fête nationale

Une manifestation «révolutionnaire» était organisée mardi 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, devant la Maison Blanche. Les protestataires avaient choisi le thème principal de la comédie musicale française «Les Misérables», inspirée de l’œuvre de Victor Hugo, pour accompagner leur manifestation. En ce jour férié, ils étaient peu nombreux, mais cela ne les a pas découragés.

« Entendez-vous le peuple chanter, c’est la chanson de ceux qui ne seront plus jamais des esclaves… »

Ils étaient à peine plus de 200 devant la Maison Blanche. Comme Jeff Broon, ils espéraient ainsi envoyer un message direct à Donald Trump, en ce jour de fête nationale.

« C’est le jour de l’indépendance donc nous nous déclarons indépendants de Trump, et nous voulons une révolution. Il faut participer et je suis sûr que ce sera contagieux cette chanson et la révolution devant la Maison Blanche le 4 juillet ! »

« Résistance », « indépendance »… Les révolutionnaires du 4 juillet emploient les grands mots.

Jane Gallnet n’est pas déçue par la taille modeste de cette manifestation. Elle est persuadée que les citoyens américains sont en train de prendre conscience du pouvoir de la rue.

« C’est une nouvelle révolution, totalement non violente. Nous sommes le peuple et nous défendons les valeurs que nous voulons pour notre pays. Nous voulons Trump destitué, nous faisons de la résistance. Ce gouvernement est corrompu et il faut le renverser. »

Les barrières anti-émeutes devant la Maison Blanche ont servi de décor aux protestataires pour rejouer des scènes révolutionnaires. Les services secrets, nombreux, ont observé cette manifestation bon enfant avec le sourire.

Source: RFI

Pin It on Pinterest