D’importants incendies en cours dans le Var, le Vaucluse et en Haute-Corse

Des habitations ont dû être évacuées alors que les flammes s’approchaient. Les pompiers vont pouvoir à nouveau s’appuyer sur les secours aériens pour combattre le feu.

Les premières lueurs du jour sont vécues comme un soulagement par les sapeurs-pompiers qui luttent contre les flammes dans le Var, le Vaucluse et en Haute-Corse. Après une nouvelle nuit de lutte contre les différents incendies qui se sont déclenchés dans différents départements du sud, les canadairs vont pouvoir redécoller et venir en soutien aux hommes à terre. Des centaines d’habitations ont dû être évacuées en raison de la proximité des flammes attisées par des vents violents.

Quatre pompiers blessés dans le Var

Le feu s’est déclenché en fin de journée dans le Var, notamment à La Croix Valmer, à 10 kilomètres de Saint-Tropez. Un camping a dû être évacué ainsi que des dizaines de maisons. Ils ont été redirigés vers Ramatuelle. “L’ensemble du feu n’est pas stabilisé, puisque les trois secteurs sont encore actifs”, détaille pour BFMTV, le lieutenant-colonel Michel Dutreux, du Service départemental d’incendie et de secours du Var.

Plus de 300 pompiers sont déployés sur le terrain, accompagnés de dizaines de militaires de gendarmerie. Trois pompiers ont été légèrement blessés et un autre plus sérieusement a été transféré vers Marseille. Deux villas et un bungalow ont également été impactés. Les secours font face à un incendie qui s’est déclenché tardivement et renforcé par les conditions météorologiques jugées “déplorables”. “Avec la multiplicité des feux dans les Var, on a été obligé de répartir nos forces sur les différents foyers du département”, consent le lieutenant-colonel Dutreux.

Un second foyer s’est déclenché à Artigues, dans le nord-ouest du département, où 200 pompiers sont mobilisés. “Je suis inquiet, assure sur BFMTV le préfet du Var, Jean-Luc Videlaine. La journée d’aujourd’hui, et très vraisemblablement celle de demain, sont autant inquiétantes que l’était celle de lundi puisque les conditions de sécheresse n’ont, naturellement, pas été modifiées et que le vent se maintient au moins toute la journée.”

Des dizaines d’évacuations en Haute-Corse

13 départs de feu ont été enregistrés dans la journée de lundi en Corse. Au total, les flammes ont ravagé plusieurs centaines d’hectares, 1.800 selon François Orlandi, le président du Conseil départemental de Haute-Corse, obligeant les autorités à évacuer des centaines de personnes. “Il y avait des flammes à côté, tout près, donc on a été obligé d’évacuer, on est venu se mettre à l’abri avec les enfants, explique Delphine, une habitante.

Peu avant 13 heures lundi, un incendie, dont l’origine reste inconnue, s’est déclaré dans le village d’Olmeta-di-Tuda, en Haute-Corse. Le feu s’est très vite propagé d’est en ouest a pour atteindre la périphérie de la commune de Biguglia. Une scierie a été touchée et 10 véhicules brûlés. Trois canadairs et plus de 300 pompiers sont déployés pour combattre les flammes. Par ailleurs, 10 CRS et 4 policiers de la sécurité publique, venus en renfort des pompiers pour sécuriser la zone et éviter les pillages, ont été intoxiqués par les fumées dans le secteur de Biguglia.

“On protège le maximum d’habitations, nos collègues du SDIS 2A viennent de nous rejoindre après le renfort de la colonne de la Drome, détaille Jean-Jacques Péraldi, le directeur adjoint du SDIS. “Une accalmie du vent est attendu”, note le président du Conseil départemental de Haute-Corse.

800 hectares de forêt détruits dans le Vaucluse

Dans le sud Vaucluse, attisé par un fort mistral, un incendie qui s’était déclaré dans les forêts du massif du Luberon, près du village de la Bastidonne, était toujours en cours. S’il était contenu tôt mardi matin, il n’était toujours pas maîtrisé. D’autant que les pompiers devaient faire face à plusieurs reprises de feu. 530 pompiers venant d’une demi-douzaine de départements sont mobilisés. Ils ont notamment créer une piste de 1.500 mètres de long pour répandre du retardant pour protéger la commune de Mirabeau située à quelques kilomètres de là.

800 hectares de garrigue ont été parcourus, selon la préfecture.Plusieurs quartiers en périphérie du village de Mirabeau et un hameau voisin, soit une centaine d’habitations, ont été évacués, selon la préfecture. La mairie a mis à leur disposition une cinquantaine de lits, la plupart ayant trouvé une solution d’hébergement. 250 pompiers étaient sur place. Leur nombre devait passer à 500. Des largages d’eau devaient reprendre mardi matin.

Source: BFMTV

Pin It on Pinterest