Crises ivoiriennes : des opérations de réparations communautaires bientôt lancées

Le gouvernement ivoirien va procéder aux réparations communautaires dès suite des crises que le pays a connues, a appris mercredi APA de source gouvernementale.

Selon une note d’information du service communication du ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité transmis à APA , une délégation dudit ministère appuyée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Organisation non gouvernementale Pelbien, a séjourné du 26 au 29 Avril 2017 sur le terrain.

L’objectif principal de cette mission selon Dr Kam Oleh, de la Direction de l’assistance aux victimes de ce ministère, cité dans la note « est d’impliquer les populations dans l’identification des formes de réparations communautaires eu égard aux préjudices subis lors des crises ».
« C’est un processus participatif et inclusif qui va s’étendre à toutes les régions du pays », a par ailleurs précisé Dr Kam.

Cette réparation communautaire intervient après le processus déjà engagé pour l’indemnisation individuelle des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire.

Dans les régions visitées lors cette mission, « les populations ont mis l’accent sur la mise en œuvre des projets de lutte contre la pauvreté (Activités génératrices de revenus) et la réhabilitation d’infrastructures socio-communautaires comme mesure de réparation communautaire appropriée à leurs localités ».

Le bitumage et la dénomination d’une rue en mémoire des personnes décédées, la création de zones industrielles dans la région en vue d’occuper les jeunes sont entre autres des doléances faites par les populations dans le cadre de cette future opération.

La réparation des préjudices des crises survenues en Côte d’Ivoire a été officiellement lancée le 04 août 2015 au palais présidentiel en présence du Président de la République. Le processus, conduit par le Programme National de Cohésion Sociale (PNCS) a démarré avec la réparation des préjudices physiques. A ce niveau, les ayants droit de 3500 personnes décédées et 1000 personnes blessées bénéficient de l’indemnisation dans le cadre de la phase pilote en voie d’achèvement.

Source: APA

Pin It on Pinterest